GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 1 Juin
Jeudi 2 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    La SNCF «se porte bien» malgré ses 12 milliards d'euros de pertes

    media Un train SNCF en gare de Monaco, le 8 mars 2016. REUTERS/Eric Gaillard

    En 2015, la SNCF a enregistré une perte record de 12 milliards d’euros. Pour autant, pas d’inquiétude sur l’avenir de la compagnie, si on en croit son patron Guillaume Pepy.

    Pour la première fois, la Société des chemins de fer français présente les résultats de SNCF réseau (les gares, les rails) et SNCF mobilité (qui gère les trains) sur une seule et même feuille de compte puisque depuis la réforme ferroviaire les deux entreprises ont été regroupées.

    Les résultats affichent une perte nette colossale : 12 milliards d'euros. Ce serait la mort annoncée de la SNCF ? En réalité, ces 12 milliards d'euros de pertes correspondent à une estimation comptable.

    Quelle sera dans 15 ans la valeur des actifs de la SNCF, c'est-à-dire des rails, des gares, des trains, des rames de TGV, du trafic et des revenus en à attendre ? Selon les commissaires aux comptes du groupe, les actifs de la SNCF qui valent au total aujourd'hui 43 milliards d'euros, n'en vaudront plus que 31 milliards dans 15 ans.

    Une baisse de valeur qui s'explique : par exemple, certaines rames, circulant sur certaines lignes, rapporteront moins à l'avenir. Le train va devoir de plus en plus faire face à la concurrence des cars, mais surtout de l'avion, et des liaisons à bas prix, ce qui va obliger aussi la SNCF à multiplier les petits prix.

    Le patron de la SNCF se veut cependant rassurant. Aujourd’hui, le groupe se porte plutôt bien. Le résultat net pour 2015 est de 377 millions d'euros. En positif. Et le chiffre d'affaires est en hausse de 5%.

    Le plus difficile sera d’expliquer qu’après cette perte annoncée de la valeur des actifs du groupe, la SNCF vaut encore quelque chose.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.