GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 29 Juillet
Samedi 30 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Arrestation de Salah Abdeslam: «un coup important contre Daech», selon Cazeneuve

    media Le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve à l'issue du Conseil de défense organisé à l'Elysée, au lendemain de l'arrestation de Salah Abdeslam. REUTERS/Charles Platiau

    Ce samedi, au lendemain de l'arrestation de Salah Abdeslam, François Hollande a présidé, à l'Elysée, un Conseil de défense. Avec les ministres des Affaires étrangères, de l'Intérieur, de la Justice, le chef du gouvernement et le chef d'état-major des armées, il a fait le point sur les opérations menées contre les filières terroristes en France et en Europe.

    « Il s’agit d’un coup important porté à l’organisation terroriste Daech en Europe », a déclaré Bernard Cazeneuve à la sortie de la réunion. Le ministre de l’Intérieur promet que toute la lumière sera faite et que le gouvernement partage « l'exigence de justice » des familles de victimes et des Français.

    Le ministre a d'ailleurs fait un point sur les résultats de l'action de la police et de la justice. Depuis les attentats du 13 novembre, dix personnes ont été mises en examen, deux en France et huit en Belgique. Mais pas de satisfecit : d'autres suspects courent toujours, rappelle le ministre.

    « Ces résultats sont significatifs mais ils ne marquent bien entendu pas l’achèvement de la lutte que nous menons sans relâche contre le terrorisme, a-t-il insisté. Ils constituent, face à un niveau de menace qui demeure extrêmement élevé, un encouragement à poursuivre nos efforts. »

    L'arrestation de Salah Abdeslam est vécu comme un soulagement, un pas important, mais la menace terroriste est toujours élevée et le gouvernement veut montrer qu'il reste mobilisé. « Nous gagnerons la guerre contre le terrorisme sans trêve ni pause », a conclu le minitre de l'Intérieur.

    Pas un mot en revanche sur les critiques lancées ce matin pas Eric Ciotti. Le député Les Républicains avait dénoncé une « opération de communication » du gouvernement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.