GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 30 Septembre
Samedi 1 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    «Un Médecin de campagne» explore la France profonde

    media François Cluzet incarne Jean-Pierre, le médecin de campagne dans le film de Thomas Lilti. Jair Sfez

    Thomas Lilti revient ce mercredi 23 mars sur les écrans avec Un Médecin de campagne, une comédie romantique avec François Cluzet et Marianne Denicourt. Il y a deux ans, l’ancien médecin devenu cinéaste faisait un carton au box-office avec Hippocrate. Cette comédie sur les tribulations d’un interne avait fasciné presque un million de spectateurs, du jamais vu pour un premier film.

    C’est le rat des villes contre le rat des champs, soit, d’un côté, Jean-Pierre (François Cluzet), un médecin de campagne qui voit un beau jour débarquer dans son cabinet une fraiche et pimpante généraliste (Marianne Denicourt), venue de l’hôpital pour le seconder. Parviendra-t-elle à s’adapter à cette nouvelle vie et à se faire accepter par les habitants du village et surtout par le plus coriace d’entre eux, Jean-Pierre ? C’est tout l’enjeu du film.

    Médecin de campagne, une espèce en voie de disparition

    Il y a deux ans, Thomas Lilti, ancien médecin passé du stéthoscope à la caméra, signait avec Hippocrate une comédie enjouée, drôle et cruelle sur le système hospitalier français. Aujourd’hui, il récidive avec Un Médecin de campagne. Le film se pare des atouts de la comédie romantique - nos deux héros finiront-ils par convoler ? Mais le vrai sujet est le médecin de campagne, cette espèce en voie de disparition et pourtant si indispensable.

    L’enjeu social est au cœur du film. Thomas Lilti montre la tournée de Jean-Pierre dans des fermes souvent isolées, avec des patients dont il est à la fois le soignant, le confident, l’ami, parfois l’unique personne à qui parler.

    Une chronique émouvante

    Quand il était jeune interne, Thomas Lilti a effectué des remplacements en milieu rural et nul doute que cette expérience et ces rencontres ont largement nourri cette chronique, simple et émouvante, de la France profonde.

    ► Ecouter aussi : L’Underground Café, médiathèque sur roues en région parisienne

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.