GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Juillet
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    L'écrivain et académicien français Alain Decaux est mort

    media L'écrivain, historien et académicien français Alain Decaux, ici le 4 décembre 2003. JEAN-PIERRE MULLER / AFP

    L'écrivain, historien et académicien français, ex-ministre de la Francophonie, Alain Decaux est décédé dimanche 27 mars, à l'hôpital Georges Pompidou à Paris, à l'âge de 90 ans.

    Ses lunettes carrées, sa calvitie de professeur, son air pince-sans-rire, et ses improbables cravates colorées, Alain Decaux a incarné durant plus de quarante ans l'histoire à la radio et à la télévision.

    Ce formidable raconteur a expliqué à des générations de français, les grands personnages, les grandes batailles, les grands assassinats, les dates, les lieux, les tableaux célèbres, les personnages tombés dans l'oubli, les châteaux emblématiques...

    Le maelstrom des siècles était son manège à lui. Et il est monté dessus très tôt, dès l'université à la Sorbonne dans les années 1940.

    En 1951, le jeune historien se lance à la radio avec une émission qui sera diffusée jusqu'en 1997 La tribune de l'histoire. Quelques années plus tard alors que la télévision pénètre les foyers, il crée La caméra explore le temps. Puis, il se met en scène dans Alain Decaux raconte.

    Parallèlement, il publie plus d'une soixante d'ouvrages historiques. L'Académie française lui ouvre ses portes en 1979. Ce passionné du beau langage fait aussi une incursion en politique entre 1988 et 1991, à la tête du ministère de la Francophonie. Decaux était enfin le fondateur de la société des amis d'Alexandre Dumas. Le prince du roman historique.

    Alain Decaux « a fait aimer l'Histoire »

    Le président français François Hollande a rendu hommage à Alain Decaux.

    « Alain Decaux avait la passion de l'Histoire. Parce qu'il aimait la France et parce qu'il voulait que la République transmette à chacun la compréhension du monde. Il avait saisi avant d'autres la force de l'audiovisuel pour offrir au plus grand nombre le récit de notre histoire nationale », déclare le chef de l'État, dans un communiqué publié par l'Élysée. « Il a fait aimer l’Histoire, grâce à ses nombreux livres et à ses émissions qui ont captivé le public à la radio et à la télévision », ajoute le chef de l'Etat.

    Autre réaction, celle de Franck Ferrand qui anime sur la radio Europe 1 l'émission « Au coeur de l'histoire » et qui est souvent considéré comme le fils spirituel d'Alain Decaux.

     

    Il y avait chez Alain Decaux, cet amour suprême de la langue.
    Franck Ferrand, animateur de l'émission «Au coeur de l'histoire» sur Europe 1 28/03/2016 - par Olivier Rogez Écouter

     

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.