GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 9 Décembre
Samedi 10 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Les ramifications européennes du projet d'attentat déjoué en France

    media Les policiers montent la garde à l'extérieur d'un bâtiment lors d'un raid à Argenteuil au nord-ouest de Paris, le 24 mars 2016. AFP/GEOFFROY VAN DER HASSELT

    Dans un communiqué publié dimanche 27 mars, Bernard Cazeneuve s'est félicité de la coopération entre services européens qui a permis plusieurs arrestations dans le projet d'attentat déjoué sur le sol français. Quatre suspects ont en effet été interpellés, de la région parisienne aux Pays-Bas. La garde à vue de Reda Kriket, principal suspect dans cette affaire, a été exceptionnellement prolongée, ce 28 mars, au-delà de quatre jours.

    Jeudi 24 mars, près de Paris, un ancien braqueur de 34 ans est interpellé par la police française. Reda Kriket est soupçonné d'avoir aidé à financer des activités terroristes. Il avait d'ailleurs été condamné par la justice belge, l'an dernier, à dix ans de prison par contumace. Dans ce qui semble être sa « planque », les policiers ont retrouvé six fusils d'assaut, huit chargeurs, sept armes de poing et des explosifs.

    Vendredi 25 mars, c'est à Bruxelles que deux hommes sont arrêtés dans le cadre de la même enquête : Abderamane A. et Rabah N. Le premier est connu des services antiterroristes pour avoir aidé à assassiner le commandant Massoud en Afghanistan en 2001. Enfin, quatre hommes sont arrêtés aux Pays-Bas. Anis B. est Français. Il est âgé de 32 ans et a séjourné en Syrie et aurait été, selon la police, mandaté par le groupe Etat islamique pour commettre un attentat en France avec Reda Kriket.

    Les polices européennes restent très discrètes, pour l'instant, sur cette enquête et sur l'attentat qui aurait été en préparation sur le sol français. Aucune date, aucun lieu, aucun mode opératoire précis n'a été révélé par les enquêteurs, ce qui laisse penser que l'enquête n'en est qu'au tout début.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.