GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 1 Octobre
Dimanche 2 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Hôpitaux de Paris: un rapport alerte sur les risques de conflits d'intérêts

    media Un rapport interne aux hôpitaux de Paris dénonce les risques de conflits d'intérêts entre médecins et laboratoires pharmaceutiques. Getty Images/Steve Cole

    Un rapport interne des hôpitaux de Paris, remis ce lundi aux représentants des médecins, pointe du doigt des « situations à risques » de conflits d'intérêts entre les médecins et les laboratoires pharmaceutiques. Le directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (APHP), Martin Hirsch, dans un entretien au journal Le Monde, rappelle quelques règles. Il veut clarifier les relations entre médecins et laboratoires.

    Tout médecin des hôpitaux de Paris devra demander une autorisation préalable et déclarer ces activités dites « accessoires », qui permettent souvent de doubler un salaire, explique le patron des hôpitaux de Paris, Martin Hirsch, dans le journal Le Monde.

    Autre pratique visée par le rapport : la présentation des nouveaux produits par des visiteurs médicaux. Plus question d'autoriser les démarches spontanées auprès du personnel hospitalier.

    Pour Martin Hirsch, s'il est urgent de mettre fin à ces liens de dépendance direct entre les laboratoires et les médecins, il n'est pas question de couper toute relation avec les industriels, car cela nuirait à la recherche et au progrès médical. Son objectif est de clarifier ces relations.

    Autre exemple : les médecins reçoivent des financements de laboratoires au sein d'associations qu'ils contrôlent. Pour mettre fin à ce système, le rapport demande aux professionnels de passer par la fondation pour la recherche, pour plus de transparence.

    Toutes ces recommandations interviennent dans un contexte particulier, deux semaines après le scandale provoqué par le pneumologue Michel Aubier qui avait omis de préciser, à la commission d'enquête au Sénat sur la pollution de l'air, ses liens financiers avec le groupe pétrolier Total.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.