GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Février
Vendredi 16 Février
Samedi 17 Février
Dimanche 18 Février
Aujourd'hui
Mardi 20 Février
Mercredi 21 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    «Détail de l'histoire»: Jean-Marie Le Pen à nouveau condamné

    media Jean-Marie Le Pen, le 16 octobre 2015, à Marseille. AFP/AFP/Archives

    L'ancien président du Front national, Jean-Marie Le Pen, a été condamné mercredi, par deux tribunaux, à Paris et à Nice, pour des déclarations sur les chambres à gaz, «un détail de l'histoire» selon lui, et sur la présence « urticante » des Roms. Des propos, qu'il a tenu à de multiples reprises.

    30 000 euros d'amende après 30 ans de provocations à répétitions. Trois décennies durant lesquelles, Jean-Marie Le Pen n'a cessé de marteler que « les chambres à gaz n'ont été qu'un détail de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale ». Le fondateur du parti d'extrême droite a déjà été condamné à deux reprises, au civil, par la justice française pour ces propos, tenus pour la première fois en 1987.

    Sans surprise, le tribunal correctionnel de Paris vient donc, une nouvelle fois, de le déclarer coupable de contestation de crime contre l'humanité. Cet énième dérapage s'est déroulé l'an dernier, au micro de Jean-Jacques Bourdin qui lui demandait s'il regrettait ses propos. Le Pen avait répondu : « Pas du tout, ce que j'ai dit correspond à ma pensée, à moins d'admettre que ce soit la guerre qui soit un détail des chambres à gaz ».

    Alors dans son jugement, le tribunal indique que « sous couvert d'admettre la réalité et le caractère ignoble des chambres à gaz, Jean-Marie Le Pen n'a de cesse d'en relativiser l'importance ». « Il met à égalité, relèvent les juges, l'ensemble des épisodes dramatiques du conflit, n'en faisant que des péripéties inhérentes à toute guerre ».

    Et cette provocation n'était pas la seule, car Jean-Marie Le Pen a aussi été condamné à 5 000 euros d'amende par le tribunal de Nice, après avoir affirmé cette fois que les Roms avaient une « présence urticante » et « odorante ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.