GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Aujourd'hui
Mardi 23 Avril
Mercredi 24 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Les premiers congés payés de 1936 s'exposent à l'Assemblée nationale

    media « Liberté 36 », oeuvre de Peter Klasen © Peter Klasen

    L'exposition 36/36 ouvre ses portes. Peintures, dessins et photographies: 36 artistes exposent à l'Assemblée nationale jusqu'au 20 juin avant que leurs œuvres partent en tournée en France. Pour célébrer les 80 ans des premiers congés payés, obtenus en 1936, les artistes ont réalisé chacun une oeuvre unique. RFI a visité cette exposition qui trouve une résonance dans le contexte social actuel.

    Des images de vacances, de plages, de campings et à l'entrée, une inscription marquante « Liberté 36 ». Trente-six artistes, peintres, dessinateurs et photographes, présenteront chacun une œuvre célébrant l’imaginaire des loisirs et des vacances découverts par de nombreux Français pendant l'été 1936 grâce à la loi du 20 juin 1936 instaurant les congés payés obligatoires.

    Beaucoup d'artistes exposés se sont donc concentrés sur la découverte des loisirs, d'autres ont retenu l'aspect social de la question. La plasticienne Claire-Jeanne Jezequel, elle, fait de l'art abstrait. Sur sa toile, une grande tâche rouge et ce mot : « congédiés ». « L’évocation de 36 moi m’a tout de suite ramenée à l’actualité : la question des congés payés au moment où on discute de la Loi Travail, nous explique l'artiste… Le mot ‘congés’ s’est décliné sous la forme du congédiement, du congé forcé ! »

    1936, 2016, un point commun : les mouvements de protestation sociale. Pascal Amel, commissaire de l'exposition, défend une démarche engagée et positive de la part des artistes. Une exposition « à la fois citoyenne et culturelle » qui raconte aussi « la multiplicité, le désir, l’espérance », explique Pascal Amel.

    En septembre, les œuvres seront vendues aux enchères. Les profits seront reversés à des œuvres caritatives pour permettre à des enfants de partir en vacances. Selon le Secours populaire, un enfant sur trois ne part pas en vacances, preuve que tous les combats sociaux ne sont pas terminés.

    → sur le site de l'Assemblée nationale

    ©Claire-Jeanne Jezequel

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.