GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 25 Juillet
Mercredi 26 Juillet
Jeudi 27 Juillet
Vendredi 28 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 30 Juillet
Lundi 31 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Suicide à France Télécom: Didier Lombard renvoyé en correctionnelle

    media Dider Lombard, lors d'une conférence à Paris, le 9 juin 2010. AFP/ERIC PIERMONT

    Après sept ans d'enquête sur une vague de suicide chez France Télécom entre 2006 et 2009, le parquet de Paris demande le renvoi en procès pour harcèlement moral de l'opérateur de télécommunications français, devenu Orange, et de Didier Lombard. L’ancien PDG est très contesté pour son management musclé.

    Lorsqu'il prend la tête de l'opérateur historique en 2005, Didier Lombard décide de redresser la barre d'un groupe très endetté. La facture s’élève à près de 50 milliards d'euros. Et il y parvient.

    Pour arriver à ses fins, il impose une restructuration drastique : le licenciement de plus de 20 000 personnes, en s'appuyant sur des départs volontaires plus ou moins brutalement contraints.

    En 2006, cet ingénieur présente son plan en ces termes : « Je ferai ces départs d'une façon ou d'une autre, par la fenêtre ou par la porte. »

    « Un climat professionnel anxiogène »

    Le parquet de Paris veut le poursuivre aujourd'hui pour des « agissements répétés » visant à « déstabiliser les employés » et à « créer un climat professionnel anxiogène ».

    Ces méthodes de management sont sous les feux des projecteurs en 2009, lorsque 20 employés de France Télécom se suicident en moins de deux ans. Entre 2006 et 2009, 60 personnes se sont donné la mort.

    Des suicides que Didier Lombard, aujourd’hui âgé de 74 ans, qualifie alors de « mode ». Accroché à ses fonctions, l'homme finit par céder son poste en 2010 à Stéphane Richard.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.