GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Février
Samedi 17 Février
Dimanche 18 Février
Lundi 19 Février
Aujourd'hui
Mercredi 21 Février
Jeudi 22 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Radio France et France Télévisions présentent leur chaîne d’info en continu

    media Les locaux du groupe audiovisuel public français, France Télévisions AFP PHOTO JEAN AYISSI

    La nouvelle offre commune d’information du service public a été présentée lundi 11 juillet. Elle émettra à partir du 1er septembre sur le canal 27 de la TNT sous le nom de France Info.

    Un nouveau logo – franceinfo : – et une identité sonore composée par Jean-Michel Jarre, voici entre autres ce qu’ont dévoilés hier les directions de Radio France, France Télévisions, France Médias Monde et de l’INA, à l’occasion de la présentation officielle de la nouvelle chaîne d’information en continu du service public.

    Une chaîne qui ne devrait a priori pas ressembler à BFMTV. La numéro 1 en France sur le créneau de l’actualité brûlante ferait même plutôt figure d'anti modèle, puisque du côté de France Info, assure Delphine Ernotte, on ne sera pas dans l'hyper-réactivité. La présidente de France Télévisions a d'ailleurs fait savoir qu'elle préfèrerait « rater un scoop plutôt que de donner une mauvaise information ». Une référence aux différentes polémiques qui ont touchées BFMTV ces dernières années est à peine voilée.

    Modules d'analyse et de décryptage

    Pour sortir du lot, cette chaîne publique d'information en continu, la quatrième du genre après BFMTV, I-télé et LCI, mise sur une ligne éditoriale différente. Des éléments d'information en continu, comme des journaux d'information, des rappels de titres toutes les dix minutes et un bandeau défilant vont ainsi cohabiter avec des modules d'analyse et de décryptage de l'actualité. En outre, seuls deux des 200 journalistes dédiés à la chaîne seront envoyés sur le terrain, signe que le reportage ne sera pas la priorité.

    Pour réaliser ces modules d’approfondissement de l’actualité, France Info va s'appuyer sur des médias qui existent déjà et qui vont alimenter le contenu de la nouvelle offre. Les images qui seront diffusées à l'antenne correspondront à celles tournées par les équipes des rédactions de France Télévisions. La radio France Info va quant à elle fournir les bandeaux, les rappels des titres et trois émissions quotidiennes, dont une émission politique, « Les informés », déjà diffusée sur les ondes le soir. Enfin France 24 prendra l'antenne de minuit à 6h du matin pour des journaux d’information internationale, tandis que l'INA, l'Institut national de l'audiovisuel, proposera des sujets qui abordent l'actualité par le prisme de l'Histoire.

    L’objectif annoncé de France Info nouvelle version est de devenir un nouveau média global, présent à la télévision bien sûr, sur les ondes toujours mais également, voire surtout, en ligne. Un certain nombre de ces modules seront d’ailleurs réalisés en priorité pour les réseaux sociaux, selon la philosophie du « mobile first ». Les utilisateurs auront alors accès à des vidéos parfois sans son mais sur-titrées, plus facilement lisible sur le téléphone portable, et enrichies d'infographies.

    Travail de coordination et inquiétudes des salariés

    L’un des plus gros défis de France Info va être d’assurer la bonne cohabitation des différentes composantes qui vont alimenter ce projet commun. La gouvernance sera partagée entre le directeur délégué à l'information de France Télévision Germain Dagognet et le directeur de la radio France Info Laurent Guimier. Un gros travail de coordination les attend, d'autant que les rédactions numériques de ces deux entités vont continuer à exister séparément, tout en œuvrant pour la chaine d'information en continu. Gare à ne pas s’exposer à un dédoublement du traitement de l’actualité voire, en cas d’hésitation, à une absence de couverture médiatique.

    Ces zones d’ombre ne rassurent pas les salariés. Déjà émoussés par un recrutement externe conséquent – 50% – certains journalistes de Radio France craignent par ailleurs une disparition de l'identité visuelle et sonore de la radio France Info, qui existe depuis 1987 et dont la nouvelle chaîne de télévision vient de s'approprier le nom. D'autres journalistes mettent de leur côté en garde contre les risques de flambée des coûts. Le budget de lancement est estimé à 20 millions d'euros annuels, dont 15 millions d’effort financier demandé à France Télévisions et 3,5 millions à Radio France.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.