GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 23 Octobre
Mardi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Saint-Etienne-du-Rouvray: attaque dans une église revendiquée par le groupe EI

    media Le prêtre de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray a été égorgé et un fidèle grièvement blessé dans l'attaque revendiquée par le groupe Etat islamique, mardi 26 juillet. REUTERS/Steve Bonet

    Une prise d'otages a eu lieu dans une église de la commune de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de la ville normande de Rouen, ce mardi 26 juillet. Les deux assaillants ont égorgé le prêtre et blessé grièvement un fidèle, avant d'être abattus par la police. L'attaque a été revendiqué par le groupe Etat islamique. Edition spéciale sur RFI de 19h à 19h30 et de 20h à 20h30 heure de Paris.

    Selon les premiers éléments d'enquête recueillis par la presse, deux individus se sont introduits vers 10 h du matin dans l'église de la rue Gambetta, à Saint-Etienne-du-Rouvray, par une porte arrière pendant l’office matinal. Ils étaient en possession d'armes blanches.

    Lorsque les deux hommes sont arrivés, étaient présents dans l’église, outre le prêtre, deux religieuses et deux fidèles. Une religieuse aurait réussi à s'enfuir des lieux, parvenant à prévenir les autorités. La Brigade de recherche et d'intervention (BRI) a été déployée sur place aussitôt.

    « Vers 11 h, l’intervention des forces de l’ordre était terminée », assure le site internet du journal Paris Normandie. Les deux preneurs d'otages ont été abattus par la BRI alors qu'ils sortaient de l'église couteau à la main, relate la presse.

    C'était un homme très engagé dans son ministère, très heureux à Saint-Etienne-du-Rouvray, proche des gens, et qui ne vieillissait pas
    Philippe Maheut, vicaire général de Rouen 26/07/2016 - par RFI Écouter

    Un mort, un blessé grave et une revendication

    Un paroissien a été blessé grièvement, il serait entre la vie et la mort. Le prêtre qui conduisait la messe, âgé de 85 ans, est décédé. Il s'appelait Jacques Hamel et officiait depuis dix ans dans cette paroisse. Il a été égorgé. La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête. Les investigations ont été confiées à la sous-direction antiterroriste (SDAT) et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

    Si l'identification des assaillants est encore en cours, l'un d'eux « serait connu des services antiterroristes », selon des indiscrétions de personnes proches de l'enquête relayées par la presse. Il pourrait être fiché « S », et aurait tenté de rallier la Syrie en 2015. A son retour, il aurait été mis en examen pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et placé en détention provisoire, avant d'être libéré sous bracelet électronique.

    L'organisation Etat islamique a finalement revendiqué la prise d'otages ce mardi, via son agence de communication sur Internet, Amaq. « Les auteurs de l'attaque contre une église en Normandie sont deux soldats de l'Etat islamique qui ont mené l'opération en réponse aux appels à viser les pays de la coalition internationale croisée », explique le communiqué du groupe jihadiste.

    Deux perquisitions ont été menées ce mardi à Saint-Etienne-du-Rouvray. Les policiers ont procédé à au moins une interpellation.

    Les autorités mobilisées contre le groupe EI

    Le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et le président François Hollande, qui connaît bien la région, ont modifié leur agenda et sont passés sur les lieux de la prise d'otages à la mi-journée. Avant de repartir, François Hollande a confirmé que cette attaque était selon ses informations l'œuvre de « deux terroristes se réclamant de Daech ». « Nous devons mener cette guerre » contre l'organisation Etat islamique « par tous les moyens », a ajouté le président. 

    « La France entière et tous les catholiques sont meurtris », « nous ferons bloc » face à cette « attaque barbare », a déclaré le Premier ministre français Manuel Valls via son compte Twitter. Le vicaire général de Rouen, Philippe Maheut, s'est rendu sur place aussi, en l'absence de l'archevêque Dominique Lebrun, actuellement à Cracovie pour les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ).

    Ce dernier, qui s'est exprimé lors d'une conférence de presse depuis la Pologne, a également publié un communiqué : « Je crie vers Dieu, avec tous les hommes de bonne volonté. J'ose inviter les non-croyants à s'unir à ce cri », a-t-il indiqué. « L'innommable arrive », ajoute-t-il, indiquant qu'il repartait sans délai pour la France : « Mon devoir est d'être près de la communauté choquée. »

    Les autorités religieuses sous le coup de l'émotion

    François Hollande recevra Mgr Dominique Lebrun mardi soir à l'Elysée, puis réunira mercredi matin la Conférence des représentants des cultes en France (CRCF), qui regroupe depuis 2010 six instances responsables des Eglises chrétiennes, de l'islam, du judaïsme et du bouddhisme.

    Ces prêtres vont jusqu'au bout vous savez, à 75, 80 ans, 85 ans, ils sont toujours en service. Je pense vraiment à eux
    Dominique Lebrun, l'archevêque de Rouen au micro de notre correspondant en Pologne 26/07/2016 - par Damien Simonart Écouter

    Le pape François, dans un communiqué du Vatican, a exprimé son émotion et s'est associé « à la douleur et à l'horreur ». Il « condamne de la manière la plus radicale » l'attaque. « Nous sommes particulièrement frappés parce que cette violence horrible est intervenue dans une église, un lieu sacré où s'annonce l'amour de Dieu », précise le Vatican.

    Le Père Federico Lombardi a aussi réagi en déclarant que les responsables catholiques étaient « particulièrement touchés par cette violence horrible qui est intervenue dans une église, un lieu sacré où l’on annonce l’amour de Dieu ». « Nous sommes proches de l’église en France, de l’archidiocèse de Rouen et du peuple français », a rajouté le porte-parole du Vatican.

    Ce mardi après-midi, la Conférence des évêques a appelé « tous les catholiques de France » à une journée de « jeûne et de prière » vendredi « pour notre pays et pour la paix dans le monde ».

    RFI

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.