GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Royaume-Uni: Theresa May remporte le vote de défiance, 200 députés ont exprimé leur soutien et 117 ont voté contre (officiel)
    Dernières infos
    France

    Attentat de Nice: le dispositif de sécurité «pas sous-dimensionné» dit l’IGPN

    media Des policiers patrouillent sur la Promenade des Angalis, à Nice, le 17 juillet 2016. REUTERS/Pascal Rossignol

    Treize jours après l’attentat de Nice, l’Inspection générale de la police nationale a remis ce mercredi 27 juillet au ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve son rapport sur le dispositif de sécurité et d’ordre mis en place à Nice dans la nuit du 14 au 15 juillet.

    Pour un événement qui n’était pas exceptionnel et sans connaissance de menaces particulières, le service d’ordre « n’était pas sous-dimensionné », affirme la directrice de l’IGPN, Marie-France Moneger-Guynormarc’h.

    Ainsi, le rapport de la police des polices confirme la présence de 64 policiers nationaux, 42 municipaux dont 9 agents de surveillance de la voie publique sur et aux alentours de la promenade des Anglais à Nice, où s'est déroulé l'attentat qui a fait 84 morts et 435 blessés. La patronne de l’IGPN a assuré que l'ensemble des points avait été vérifié, même si son organisme n'avait pas eu accès aux vidéos de surveillance des lieux de l'attaque menée par Mohamed Lahouaiej Bouhlel au volant de son camion.

    Des polémiques très mal vécues

    La responsable de l'IGPN affirme enfin que les interlocuteurs de ses services qui ont livré des informations en toute transparence vivent très mal les polémiques comme des mises en cause injustifiées.

    Son rapport avait été commandé par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve face aux nombreuses critiques de la droite et l’extrême droite sur le dispositif de sécurité après l’attentat. Le président de la région PACA et ancien maire de Nice Christian Estrosi avait même accusé le ministre de l’Intérieur de « mensonge d’Etat » sur les effectifs policiers présents le soir du drame.

    Dimanche, la chef du service pilotant la vidéosurveillance à la police municipale de Nice, Sandra Bertin, avait affirmé dans les colonnes du JDD avoir fait l’objet de pressions de la part de la place Beauvau pour modifier son rapport sur le dispositif de sécurité ce soir-là. La justice a ouvert deux enquêtes après ces accusations : l’une à Nice pour « abus d’autorité », l’autre à Paris pour « diffamation ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.