GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Décembre
Lundi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    François Hollande officialise la constitution d'une Garde nationale

    media La Garde nationale, ce sont des militaires réservistes de l'armée voire de la gendarmerie qui ont les mêmes missions que l'armée sauf qu'ils n'exercent que quelques jours par an. REUTERS/Ian Langsdon/Pool

    Le président de la République François Hollande a officialisé la constitution d'une Garde nationale qui sera mise en place en France à partir des réserves opérationnelles existantes, pour aider les forces de l'ordre à lutter contre les attaques terroristes. Quinze mille réservistes pourraient être disponibles d'ici la semaine prochaine. Le chef de l'Etat avait évoqué cette Garde nationale après l'attentat de Nice, il y a deux semaines.

    La composition exacte de cette Garde nationale voulue par François Hollande n'est pas encore bien définie. Si le président souhaitait d’abord qu'elle soit ouverte aux civils et militaires, pour le sénateur UDI, Jean-Marie Bockel, co-auteur d’un rapport sur le sujet, cette Garde nationale doit se composer uniquement de réservistes de l’armée, car leurs missions sur le terrain seront les mêmes que celles des militaires : « La Garde nationale, ça ne peut pas tout englober. Toutes les réserves civiles, civiques, ne peuvent pas être dans ce terme de garde nationale qui a quand même une dimension à la fois militaire, de sécurité. Pas de confusion : ce qui est militaire doit rester militaire ».

    Avec un budget d’environ 100 millions d’euros, Jean-Marie Bockel souhaite que la Garde nationale soit mise en place rapidement et dans toute la France : « Nous avons une présence sur le territoire national, des militaires des trois armes qui aujourd’hui est très insuffisante. Il y a des déserts militaires. Donc il y a besoin d’une présence. Pas une armée bis, une présence adossée sur les unités de nos armées et de la gendarmerie existante ».

    Les contours et missions de cette Garde nationale seront définis début août en conseil de défense et en Conseil des ministres, avant une consultation des parlementaires en septembre. La Garde nationale devrait être opérationnelle au début de l'automne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.