GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    «Nous souhaitons que les autorités iraniennes se montrent transparentes dans ce dossier et agissent sans délai pour mettre fin à cette situation inacceptable», a déclaré Agnès Von Der Mühll, porte-parole du Quai d'Orsay, lors d'un point de presse électronique ce mercredi après la révélation dans la presse de cette arrestation, survenue en juin dernier. Roland Marchal, chercheur à l'Institut d'études politiques, est un collègue de Fariba Adelkhah, une Franco-Iranienne directrice de recherche au centre de recherches internationales de Sciences Po à Paris. Tous deux devaient se retrouver en Iran et ont été arrêtés au printemps par les Gardiens de la révolution islamique, lesquels évoquent des soupçons d'espionnage.

    France

    Greffes rénales robotiques sur des obèses à Toulouse: une première européenne

    media Intervention de chirurgie cardiovasculaire au bloc opératoire hybride ThérA-Image. (Photo d'illustration) CHU de Rennes/Université de Rennes1/Inserm

    Le CHU de Toulouse a réalisé deux greffes rénales assistées par un robot chirurgical chez des patients obèses, exclus normalement de la transplantation à cause de leur surpoids. Dans le monde, seul l'hôpital universitaire de Chicago aux États-Unis avait jusqu'ici osé ce geste qui exige une perfection technique.

    Les deux opérations ont eu lieu à l’hôpital Rangueil à Toulouse. Pour réaliser une transplantation du rein chez des patients chez qui l’accès aux organes est difficile à cause de l’épaisseur de leur paroi abdominale, le docteur Nicolas Doumerc a utilisé un robot.

    « Ce sont des patients qui étaient en dialyse, contre-indiquée à la chirurgie classique, chez qui on a pu greffer un rein et qui à l'heure actuelle vont très bien puisqu'on a à peu près deux mois de recul, et qui ont des reins qui marchent très bien grâce à cette technologie », explique le docteur joint par RFI.

    « S'affranchir des incisions »

    Cette technologie est un robot chirurgical. Ses bras articulés permettent d’atteindre, à travers de toutes petites incisions, des zones en profondeur. « L'intérêt c'est d'utiliser ce robot pour s'affranchir des incisions, ajoute Nicolas Doumerc. Bien sûr, il faut rentrer le rein dans l'abdomen, à travers une petite incision de quatre centimètres et ensuite on a connecté ce robot sur l'abdomen des patients à travers des petits orifices d'un centimètre. Donc on a réalisé une chirurgie de transplantation rénale à ventre fermé. Chez l'obèse, c'est quelque chose qui est idéal. »

    L’hôpital de Toulouse compte poursuivre les transplantations robotiques. Dans les mois à venir, une vingtaine de patients obèses pourraient en bénéficier.

    A (ré)écouter : Le don d'organes et la greffe

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.