GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: pour sa rentrée, la majorité socialiste harponne Nicolas Sarkozy

    media Le Premier ministre Manuel Valls, aux cotés notamment du premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, le 29 août 2016, à Colombiers. REUTERS/Fred

    Un premier meeting de campagne de la gauche gouvernementale s'est déroulé lundi soir 29 août à Colomiers, près de Toulouse, dans un centre-ville bouclé par des kilomètres de barrières et plusieurs dizaines de cars de police et de gendarmerie. Une rencontre sur le thème de la République qui devait, après l'annulation de l'université d'été du PS à Nantes, faire figure de rassemblement de substitution pour la majorité. Un thème décidé avant l'été et la polémique burkini qui a vu le Premier ministre critiqué au sein de son propre gouvernement. Deux ministres, Najat Vallaud-Belkacem et Marisol Touraine, avaient affiché publiquement leur désaccord. Tentative lundi soir de resserrer les rangs face au meilleur ennemi de la gauche, Nicolas Sarkozy.

    Les socialistes ont dû pousser le son pour couvrir les slogans des manifestants à l’extérieur de la salle. Pour se faire entendre aussi de ces électeurs de gauche si en colère. Et leur désigner surtout un autre adversaire que le président François Hollande.

    « La droite a commencé ses primaires et là, on a vu arriver les brutes, on a sorti le vitriol », a lancé le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll.

    « J’assume le combat face à une droite qui a abandonné le Général de Gaulle et préfère Donald Trump et les populistes », a renchéri la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine.

    « Quand on a été chef de l’Etat, quand on aspire à le redevenir, on ne remet pas en cause si violemment l’Etat de droit, on ne plaide pas pour l’arbitraire, on ne s’assoit pas, comme le fait Nicolas Sarkozy, sur les grands principes de notre Constitution, a tancé le chef du gouvernement, Manuel Valls. Vers où, et je pose cette question à la droite française et j’interpelle chaque électeur, vers où Nicolas Sarkozy est-il prêt à l’emporter pour emporter le pays ? Si je m’en prends à Nicolas Sarkozy, ce n’est pas parce qu’il serait l’adversaire facile - je ne le crois pas -, mais parce que c’est lui qui impose à toute la droite son agenda, ses thèmes et sa dérive. Et c’est donc une menace considérable. C’est un programme brutal d’affrontement qui vise les corps intermédiaires et notre corps social. Et il prend donc une responsabilité terrible en donnant corps à ce bloc réactionnaire et à ce programme commun entre la droite dure et l’extrême droite. »

    Face à la droite, retisser les liens avec la gauche, pousser à l’unité. Lundi, le mot qui fâche, « burkini », n’a pas été prononcé. Mais Manuel Valls en filigrane persiste et signe : « Mariane, le symbole de la République, elle a le sein nu parce qu’elle nourrit le peuple, elle n’est pas voilée parce qu’elle est libre », s’est enflammé le Premier ministre.

    Manuel Valls brave les consignes du président et continue à cliver à gauche, s’agaçait lundi soir un ami du président. Un Premier ministre qui, sans le dire, creuse son sillon pour mieux se poser en recours.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.