GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Octobre
Lundi 16 Octobre
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    «Plus d'une soixantaine de soldats se trouvaient sur la base, 43 ont été tués, neuf blessés et six sont portés disparus», indique le ministère afghan de la Défense dans un communiqué.

    Dernières infos
    France

    Une ONG alerte sur le sort des mineurs isolés dans la jungle de Calais

    media Un enfant en vélo dans la «jungle» de Calais, en février 2016. PHILIPPE HUGUEN / AFP

    Pour la huitième fois, Bernard Cazeneuve se rend à Calais ce 2 septembre pour tenter d'apaiser la situation. De nombreuses personnes, dont des élus, réclament la fermeture de la « jungle » qui regroupe de plus en plus de migrants. Le nombre de migrants mineurs arrivés seuls a plus que doublé en trois mois, frôlant ces derniers jours les 900, dont le plus jeune n'a que dix ans. Une situation alarmante pour France terre d'asile. Quelles sont les solutions ? La réponse de Pierre Henry, directeur général de l'ONG.

    « Il n’y a pas de multiples réponses, il y en a une, celle de la répartition solidaire sur le territoire, estime Pierre Henry, directeur général de l'ONG France terre d'asile. Le département du Pas-de-Calais fait déjà beaucoup d’efforts pour accueillir ces mineurs. L’Etat a prévu un dispositif complémentaire à la rentrée avec 70 nouvelles places à l’intérieur du centre Jules Ferry, géré par l'association La vie active. »

    « Mais la vraie solution consiste en une répartition solidaire dans tous les départements de France et de Navarre, poursuit Pierre Henry. Il n’y a pas d’autre solution. Il me semble que ces jeunes, ces mineurs, qui sont de jeunes adolescents mais qui restent des enfants, sont aussi un peu l’avenir de nos pays, de nos démocraties et c’est à nous, je crois, de les accueillir avec dignité ».

    Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé jeudi 1er septembre que le gouvernement allait « poursuivre avec la plus grande détermination » le démantèlement « par étapes » du camp de migrants installé à Calais depuis le printemps 2015.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.