GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Eliminatoires CAN 2021 : A domicile, la Côte d’Ivoire bat le Niger (1-0)
    France

    Emmanuel Macron fait un pas de plus vers la candidature à la présidentielle

    media L'ex-ministre de l'Economie et fondateur du mouvement «En marche» Emmanuel Macron, lors d'un meeting avec de jeunes supporters dans un bar parisien, le 12 septembre 2016. CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

    Depuis sa démission du gouvernement, Emmanuel Macron occupe le terrain médiatique. Il effectue plusieurs déplacements par semaine pour aller à la rencontre des Français et distille ses idées. Dans une interview à l'hebdomadaire Le 1, il fait un pas de plus vers la candidature à la présidentielle.

    Emmanuel Macron a choisi de faire durer le suspense. Sera-t-il candidat en 2017, il ne veut pas répondre clairement à cette question pour le moment. Mais il fait tout pour laisser le moins de place possible au doute.

    Dans une grande interview à l'hebdomadaire Le 1 (abonné), Emmanuel Macron propose son diagnostic de la situation de la France. Et sans évoquer de réelles solutions, il expose les grandes lignes de sa méthode pour sortir des « blocages », lutter contre le « fatalisme » et la « défiance », lever les « tabous », celui du rapport à l'argent notamment. Il évoque les questions sensibles du moment, comme celle du burkini, dont il estime qu'il était justifié de l'interdire à certains endroits.

    Il donne sa vision d'une bonne gouvernance où « l'autorité ne se mesure pas à la magnitude du réflexe sécuritaire ». Manuel Valls appréciera. Il plaide pour un Etat qui régule moins et fixe comme urgence de réconcilier les Français.

    Ça n'est pas un programme. Mais ça y ressemble. Emmanuel Macron avance et préviens, c'est lui qui décidera s'il y va en 2017 : « Je ne vois pas de condition extérieure à ma candidature », explique-t-il. « Sky is the limit », « le ciel est la limite », affirme-t-il enfin pour conclure. Autant dire qu'il veut aller très haut.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.