GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Janvier
Mardi 16 Janvier
Mercredi 17 Janvier
Jeudi 18 Janvier
Aujourd'hui
Samedi 20 Janvier
Dimanche 21 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • CHAN 2018: la Namibie a battu l’Ouganda à Marrakech et se qualifie pour les quarts de finale (1-0)
    France

    Demande d’asile d’un mineur isolé de Grande-Synthe: l’Etat condamné

    media Le mineur isolé du camp de Grande-Synthe souhaite rejoindre son oncle vivant en Grande-Bretagne. DENIS CHARLET / AFP

    Au moment où François Hollande promet le démantèlement de la « Jungle » de Calais, le tribunal administratif de Lille a condamné l'Etat à verser 5 500 euros d'amende pour avoir pris trop de temps dans le traitement d'une demande d'asile vers l'Angleterre d'un mineur isolé, un adolescent kurde, du camp de Grande-Synthe, près de Calais. Les migrants isolés seraient plus de 1 000 à Calais, les six derniers mois, seuls 70 ont pu rejoindre légalement un proche au Royaume-Uni.

    Pour la préfecture du Nord, c'est un simple « dysfonctionnement ». Le mineur isolé, un adolescent kurde âgé de 16 ans, souhaite rejoindre son oncle de l'autre côté de la Manche. En France, il demande donc l'asile, première étape obligatoire pour bénéficier d'une réunification familiale.

    Mais plus d'un mois s'est écoulé et la demande du mineur reste lettre morte. La préfecture du Nord n'avait, en effet, pas désigné de représentant légal pour le jeune homme, une condition pourtant sine qua non. Couac administratif ? Aujourd'hui, la préfecture précise que « de nombreuses autres demandes ont été traitées normalement ».

    Pour Pierre Henry, directeur général de France Terre d'Asile, cela révèle surtout la complexité des procédures pour les « mineurs isolés » : « Ce que vient de faire le tribunal administratif, c’est rappeler à l’Etat quelles sont ses prérogatives et elles nécessitaient d’agir vite. Il y a là une problématique de protection et je vous rappelle qu’en France la protection de l’enfance relève des départements, mais la demande d’asile relève de l’Etat. Il va falloir très vite trancher ce dilemme, notamment au moment où l’Etat prévoit le démantèlement de la "jungle" de Calais.»

    Pour sanctionner la lenteur des services de l'Etat, le tribunal administratif l'a condamné à 5 500 euros d'amende. La somme sera versée à l'oncle de l'adolescent.

    A (re) lire → Une ONG alerte sur le sort des mineurs isolés dans la jungle de Calais

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.