GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: quatre policiers attaqués aux cocktails Molotov en banlieue parisienne

    media Les voitures de police ont été entièrement calcinées par les jets de cocktails Molotov, dans la cité de la Grande Borne, près de Paris, le 8 octobre 2016. Thomas SAMSON / AFP

    Quatre policiers ont été attaqués aux cocktails Molotov ce samedi 8 octobre à la Grande Borne, une vaste cité d'habitat social située au sud de Paris. Deux d’entre eux ont été gravement brûlés. Le président François Hollande a dénoncé une attaque « intolérable ».

    Il était environ 15h ce samedi lorsqu’une dizaine de personnes ont foncé avec des cocktails Molotov et des barres de fer sur un véhicule de police chargé de protéger une caméra de surveillance installée près d'un feu rouge dans la cité de la Grande Borne, à cheval sur les communes de Grigny et Viry-Châtillon, dans l’Essonne. Les deux fonctionnaires ont été grièvement brûlés. Deux autres policiers venus leur porter secours ont à leur tour été légèrement blessés après avoir été également visés.

    L’attaque n'a pas étonné les habitants. De toute évidence, cette caméra déplaisait. Elle était installée à un carrefour qui avait été longtemps le théâtre de vols à la portière avec violences, et dont la mairie tente depuis plus d’un an de reprendre le contrôle. Le dispositif avait déjà été visé par une attaque à la voiture-bélier.

    Qualifiant cette agression d’« intolérable », le président François Hollande a promis dans un communiqué que « tout sera fait pour retrouver les auteurs de cette attaque et les traduire devant la justice pour qu’ils soient condamnés à une peine à la mesure de la gravité de leur acte ». Le Premier ministre Manuel Valls a quant à lui appelé à des « sanctions exemplaires ».

    Plusieurs camions de CRS étaient toujours positionnés ce samedi soir à l’entrée de la cité. Les deux véhicules attaqués, entièrement calcinés, ont été remorqués. Le parquet d'Evry a ouvert une enquête qui a été confiée à la sûreté départementale de l’Essonne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.