GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Chambre des représentants américains condamne les «commentaires racistes» de Trump
    • France: la ministre des Transports Élisabeth Borne nommée ministre de la Transition écologique et solidaire
    • Washington sanctionne le chef de l'armée birmane pour le «nettoyage ethnique» des Rohingyas
    • Élection de von der Leyen: «Nous pouvons être fiers de l'Europe» (Macron)
    • Élection von der Leyen: Merkel félicite une européenne «convaincue»
    • Les Etats-Unis souhaitent la poursuite du dialogue avec Pyongyang malgré sa mise en garde
    • Football: le Cameroun se sépare de Clarence Seedorf (sélectionneur) et de Patrick Kluivert (adjoint)
    • Disparition du musicien sud-africain Johnny Clegg (médias locaux)
    France

    France: DCNS pourrait participer à la reprise des chantiers STX de Saint-Nazaire

    media Sous-marin Scorpène sur le site de construction de DCNS à Nantes, le 26 avril 2016. REUTERS/Stephane Mahe

    Le groupe naval DCNS a révélé mercredi qu'il envisageait de prendre une participation minoritaire dans les chantiers navals de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). DCNS regarde l'affaire « de près » mais n'est pas prêt à jouer le rôle du repreneur.

    La reprise des chantiers navals STX Saint-Nazaire constitue le gros dossier industriel du moment pour le gouvernement. Le groupe a été mis en vente par le constructeur sud-coréen qui avait racheté les chantiers en 2008. L'Etat, qui possède des parts dans les chantiers aura son mot à dire, rappelle le gouvernement. « Nous veillerons à ce que les nouveaux actionnaires puissent fournir les investissements nécessaires non seulement à la préservation de l'emploi mais d'abord au développement des chantiers », a affirmé en début de semaine le Premier ministre Manuel Valls. « L'Etat dispose de plusieurs moyens pour peser dans le choix de repreneur », avait-il poursuivi.

    DCNS est le chef de file de l'industrie navale de la défense française. Il pèse trois milliards d'euros, et vient de remporter plusieurs gros contrats à l'exportation. Alors pourquoi ne pas l'associer à la reprise du groupe STX, convoité par des investisseurs chinois, puisque c'est à Saint-Nazaire que DCNS fait construire ses plus gros navires de guerre ? Pour Hervé Guillou, le PDG de DCNS, c'est important de garder la main sur les chantiers : « C'est garder notre capacité, en partenariat avec STX, de répondre aux besoins souverains de la France, notamment le porte-avion ou des futurs BPC, mais aussi à pouvoir exporter à partir de la France des bateaux d'un tonnage supérieur à 15 000 tonnes, indique Hervé Guillou. Et ça, évidemment, cela suppose un partenariat pérenne, avec STX, sous quelque forme qu'il soit. »

    Le patron du groupe DCNS dont l'Etat est actionnaire majoritaire rappelle toutefois que Saint-Nazaire reste très tourné vers le marché civil : « Nous ne sommes pas des spécialistes de la croisière. Donc il faut que les repreneurs puissent apporter une expertise reconnue dans ce domaine. »Il le reconnaît, DCNS ne connaît pas le marché de la croisière et surtout ne serait pas capable de financer les énormes variations de trésorerie liées aux commandes très fluctuantes des paquebots de luxe.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.