GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Londres et Séoul signent un accord de libre-échange pour l'après-Brexit
    • Emmanuel Macron à Boris Johnson: «L'avenir du Royaume-Uni ne peut se trouver qu'en Europe»
    • Brexit: Boris Johnson «veut un accord», «encouragé» par sa rencontre, mercredi, avec Merkel
    • Séoul indique vouloir rompre un accord de partage de renseignements militaires avec Tokyo (présidence)
    • Kosovo: Le Parlement a été dissous par les députés, signale l'AFP
    • Syrie: le régime va permettre aux civils de sortir de la province d'Idleb (agence officielle Sana)
    France

    Jungle de Calais: une première journée d'évacuation dans le calme

    media Des migrants s'apprêtent à monter dans les bus pour partir en centre d'accueil en région, le 24 octobre 2016 à Calais. REUTERS/Pascal Rossignol

    L'évacuation des migrants de la jungle de Calais a débuté lundi matin 24 octobre. Elle se déroule dans le calme, selon le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Plusieurs dizaines de cars ont quitté la ville en direction de l'un des nombreux centres d'accueil et d'orientation répartis dans toute la France.
     

    Avec notre envoyé spécial à Calais,  Alice Pozycki

    Lundi, en fin de journée, vers 19h, à l'entrée du hangar, il n'y avait quasiment plus aucun migrant. Il y a plus de policiers, de gendarmes et de journalistes que de migrants. Les derniers chiffres communiqués par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve en début de soirée font état de 2 3018 migrants partis de Calais à bord de 39 bus, en direction des régions françaises, hors Île-de-France et hors Corse. Cela fait un départ vers les centres en moyenne toutes les quinze à vingt minutes. C'est à peu près ce que prévoyait l'Etat.

    Le démantèlement de la «jungle» de Calais a commencé

    Globalement tout s'est déroulé dans le calme, à peine quelques tensions dues à la confusion et à l'attente. Il faut dire qu'il y a eu beaucoup de monde, jusqu'en milieu d'après-midi, et que les nerfs se sont un petit peu échauffés parfois. Mais hormis ces tensions, la fluidité du dispositif aura fait ses preuves.

    Une semaine d'évacuation prévue

    Cette première journée d'évacuation aura-t-elle convaincu les récalcitrants ? la réponse est non. Il suffit de marcher une centaine de mètres pour rejoindre le bidonville où se trouvent encore des milliers de migrants. Parmi eux, certains refusent toujours de partir. Ils attendent l'intervention de la police pour quitter les lieux. Il y aura d'ailleurs des renforts supplémentaires car demain, 2 700 départs supplémentaires sont prévus, des départs uniquement basés sur le volontariat.

    Ils sont au total plus de 6 000 dans ce camp. Il faudra plusieurs jours pour cette opération. Les départs en bus sont organisés de manière très précise jusqu'à mercredi. Ensuite, les services de l'Etat vont voir combien de migrants quittent la jungle de Calais tous les jours. Cela peut durer une semaine, à un ou deux jours près, la préfecture n'écartant pas l'idée finalement de rajouter un jour pour que les choses se passent de manière calme.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.