GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Hollande rend hommage à François Mitterrand, et à lui-même

    media Le président François Hollande lors de son discours pour les 100 ans de la naissance de François Mitterrand, le 26 octobre 2016, au musée du Louvre à Paris. REUTERS/Ian Langsdon/Pool

    François Hollande a célébré mercredi 26 octobre la mémoire de François Mitterrand à un colloque célébrant les 100 ans de sa naissance. C’était sa première vraie réponse politique après deux semaines de tourmente dans son camp, deux semaines de doute, de colère et de violente mise en cause de sa candidature après ses confidences explosives. Le parcours de son unique prédécesseur, réélu pour un second mandat, comme pour mieux justifier le sien.

    Des chaises vides au premier rang à commencer par celle de Claude Bartolone. Le président de l’Assemblée nationale a quitté la salle avant l’arrivée de François Hollande et l’a fait savoir. Les compagnons de route ont eux presque tous réunion militante ou déplacement. François Hollande, presque seul, avec son ironie tranchante. « Faut-il rappeler ce que de son vivant François Mitterrand a pu subir de critiques, de contestations, d’outrages, d’outrances ? »

    Le parcours de François Mitterrand comme bouclier. La résilience pour mieux promettre la sienne. « François Mitterrand n’a jamais cédé au moindre découragement, même quand les épreuves semblaient l’avoir écarté à tout jamais de la vie politique. Il respectait les rythmes, évaluaient les contraintes, scrutaient les espaces pour mieux surgir dans l’instant qu’il avait lui-même choisi », a rappelé le président de la République.

    Bien loin de la grande explication que lui réclament les siens, François Hollande assume. Il joue la montre envers et contre tous, y compris une partie de son camp. Il signe surtout ce message : pas question de s’effacer.

    → A (RE)LIRE : France: les folles confidences du président Hollande

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.