GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Afrique

    Manuel Valls en tournée africaine, pour parfaire sa stature d'homme d'Etat?

    media Le Premier ministre français, Manuel Valls, lors d'un conseil de défense à l'Elysée en août 2016. AFP/Lionel Bonaventure

    Manuel Valls entame ce vendredi 28 octobre 2016 une visite de quatre jours dans trois pays africains : le Togo, le Ghana et la Côte d’Ivoire. Le Premier ministre français, qui apparait de plus en plus comme un possible recours en cas de défection de François Hollande pour la présidentielle 2017, veut en profiter pour donner sa vision des relations franco-africaines.

    Depuis son arrivée à Matignon en 2014, Manuel Valls a multiplié les déplacements en Afrique : Tchad, Niger, Mali, Burkina Faso, Sénégal et maintenant Togo, Ghana, Côte d’Ivoire. Le Premier ministre revendique un intérêt personnel pour le continent. Son grand-père a vécu en Sierra Leone et y a fondé une famille. Lorsqu’il était maire d’Evry, il a noué des liens avec des villes africaines au travers de jumelages. Et depuis ce temps-là, l’un de ses plus proches collaborateurs est le Mauritanien Ibrahima Diawadoh N’Jim.

    Cette tournée, qui va le mener à Lomé, Accra et Abidjan, offre donc à Manuel Valls une nouvelle occasion de défendre l’idée selon laquelle l’Afrique est le continent de l’avenir. Une vision résolument optimiste, en opposition à ceux qui, en France, ne voient l'Afrique que par le prisme du risque migratoire accentué par une démographie galopante. Alors que certains voient en lui un recours pour 2017, le chef du gouvernement français a là une occasion de peaufiner son image d'homme d'Etat.

    Manuel Valls a voulu, nous explique-t-on à Matignon, aller sur le terrain lors de cette visite : rencontrer des gens, voir les problèmes de la vie quotidienne, s'immerger dans la réalité africaine. Une manière d'essayer de porter une nouvelle vision des relations franco-africaines. Et en se rendant au Ghana, pays anglophone, le Premier ministre espère aussi montrer qu'il a une vision globale, qui ne se limite pas à ce que l'on a appelé par le passé « le pré carré francophone ». Une manière de poser ses propres petits cailloux sur la route, au cas où.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.