GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 19 Décembre
Jeudi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Fermeture du musée de l'Erotisme à Paris

    media Le musée de l'Erotisme à Paris ferme ses portes le 6 novembre 2016. Creative commons BY-SA 3.0 Wikimedia/Edal Anton Lefterov

    Le musée de l'Erotisme met la clé sous la porte à Paris. Ce petit musée privé du quartier Pigalle fermera définitivement ce dimanche 6 novembre, après la dispersion de sa collection, quelque 2 000 objets coquins vendus aux enchères dans la journée.

    Un kamasutra indien, d'innombrables phallus en bronze ou en bois d'Afrique, de Thaïlande ou d'ailleurs, un automate musical français de la fin du 18e siècle représentant deux personnages en plein acte sexuel, des poupées russes obscènes, des dessins coquins de Wolinski. Sculptures, gravures érotiques du monde entier... Photos ou publicités des maisons closes des années 1930. Ces quelque 2 000 objets occupaient jusqu'ici les six étages du musée de l'Erotisme à Paris.

    Ouvert il y a vingt ans à Pigalle, en plein coeur du quartier chaud de Paris, ce petit musée privé aura depuis attiré des dizaines de milliers de curieux, des touristes en goguette notamment. Mais la fréquentation a baissé, le loyer est devenu trop cher, et aucune autre solution n'a été trouvée pour le réinstaller ailleurs. 

    Jo Khalifa, qui avait fondé l'institution avec Alain Plumey, une ancienne star du porno, a donc dû se résoudre à mettre la clé sous la porte et à se séparer de sa collection constituée depuis 30 ans. Il avait commencé par acheter quelques estampes japonaises dans les années 1980. Tout est vendu aux enchères ce dimanche par la très sérieuse maison Cornette de Saint Cyr, à des prix estimés de 30 euros à quelques milliers d'euros.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.