GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Septembre
Lundi 18 Septembre
Mardi 19 Septembre
Mercredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Septembre
Samedi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: les infirmiers et aides-soignants dans la rue

    media Service d'urgence de l'hopital Rober Ballanger à Aulnay-sous-Bois en région parisienne. (Photo by: BSIP/UIG via Getty Images)

    Les infirmiers et autres personnels hospitaliers sont dans la rue, ce mardi 8 novembre en France, pour manifester contre leurs conditions de travail et de rémunération. Pour la première fois depuis près de 30 ans, 18 organisations syndicales d'infirmiers salariés, libéraux ou étudiants se sont réunis pour crier leur ras-le-bol.

    En 10 ans, en France, 100 000 lits dans les hôpitaux ont été fermés. Une baisse de 12 % des capacités d'hospitalisation qui, selon les professionnels, est à l'origine de la dégradation des conditions de travail des infirmiers et personnels hospitaliers. « Ce sont les conditions de travail qui font qu’il y a cinq infirmières qui se sont suicidées cet été parce qu’on les obligeait à une polyvalence sauvage, c’est-à-dire les mettre du jour au lendemain dans un service de réanimation alors que depuis quinze ans, elles étaient en chirurgie, explique Thierry Amouroux, secrétaire général du Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI). Et ça, c’est dangereux pour les patients, c’est inacceptable. »

    Chez les infirmiers libéraux, on dénonce le système HAD ou hospitalisation à domicile. Philippe Tisserand, président de la Fédération nationale des infirmiers (FNI) : « Quel sens il y a à favoriser des systèmes de HAD pour prendre en charge les soins que les infirmières libérales prennent en charge depuis toujours. Je vous donne un exemple : le retour après chirurgie. C’est-à-dire que nos patients pris en charge avant l’hospitalisation, lorsqu’ils rentrent à leur domicile, on ne les retrouve pas. Ils sont orientés vers le HAD et on sait que cela coûte 40 % plus cher. »

    Avec plus de 600 000 personnes, la filière infirmière est la plus importante dans le système de santé français.  

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.