GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Septembre
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Election de Trump: les réactions de la classe politique française

    media La victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine à la Une du «New York Post», ce mercredi 9 novembre 2016. REUTERS/Shannon Stapleton

    La victoire de Donald Trump, que bien peu d'instituts de sondages avaient prévu, suscite, au-delà de la surprise, quelques inquiétudes en France. Paris a accueilli l’élection fraîchement. L'exécutif français se montre prudent et vigilant, la droite veut tirer les enseignements la victoire de Trump, tandis que l’extrême droite exulte.

    L'exécutif inquiet et prudent

    Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault s’est montré à la fois inquiet et prudent. Il indique que la France travaillera avec les Etats-Unis, mais ne s'alignera pas sur les Etats-Unis. Il a dit vouloir « essayer de savoir ce que veut faire ce nouveau président, puisque ce qu'il a dit jusqu'à présent provoque bien des inquiétudes », a rappelé Jean-Marc Ayrault, qui a tenu à rappeler que le monde était incertain et même dangereux.

    Le Premier ministre Manuel Valls, a réagi sur Twitter : « Le peuple américain a fait un choix souverain. Cette nouvelle donne mondiale, il faut la regarder en face en restant
    fidèles à nos valeurs.
     »  Le chef du gouvernement qui s'en était pris publiquement  Donald Trump ces derniers mois alors que l'usage veut qu'on ne se mêle pas des élections étrangères, a également fait allusion au risque d'un triomphe populiste en France en 2017. Devant l'Assemblée il a dit que la France n'était « pas à l'abri des risques » populistes.

    Le Parti socialiste espère un « effet Trump »

    « La Gauche est prévenue. Continuons nos enfantillages irresponsables et ça sera Marine Le Pen », a réagi sur Twitter le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis. « Les socialistes ne cachent pas leur inquiétude sur les conséquences de cette élection qui bouleverseront, avec certitude, l'équilibre géopolitique mondial. » a-t-il ajouté dans un communiqué.

     ■ Les Républicains espèrent rallier des électeurs exaspérés par « le système »

    « C'est un choix qui doit être respecté », a déclaré de son côté le candidat à la primaire de la droite Nicolas Sarkozy du parti LR. Lors d’une allocution à son siège de campagne, il a estimé que le choix de Donald Trump à la présidence américaine, alors qu'il souhaitait celle d'Hillary Clinton « exprime une volonté de changement, il exprime le refus d'une pensée unique qui interdit tout débat sur les dangers qui menacent notre nation. »

    ■ Alain Juppé, favori pour l'investiture présidentielle de la droite, met en garde contre la tentation de « l'extrémisme ». « Il y a des leçons à tirer aussi pour la vie politique
    française : je ne veux pas que la France s'engage dans la voie de l'extrémisme et de la démagogie. Je ne veux pas que l'avenir ce soit le Front national et tous ceux qui sont à la remorque de ses idées. 
    »

    L’extrême droite exulte

    Marine Le Pen, patronne du Front national (FN), avait été la première ce mercredi matin sur Twitter à féliciter le nouveau président des Etats-Unis Donald Trump et le « peuple américain, libre ». Lors d’une déclaration au siège de son parti, celle, qui avait soutenu le candidat Trump a déclaré : « Ce qui s'est passé cette nuit n'est pas la fin du monde, c'est la fin d'un monde. » « Parce que seul compte à mes yeux l'intérêt de la France et des Français, j'ose répéter ici que l'élection de Donald Trump est une bonne nouvelle pour notre pays. »

    A (re) lire → Pour François Hollande, l'élection de Trump ouvre une période d'incertitude

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.