GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Aujourd'hui
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Un an après les attentats du 13-Novembre, Sting chante au Bataclan

    media Le chanteur Sting sur la scène du Bataclan à Paris, le 12 novembre 2016. REUTERS/David Wolff Patrick/Universal Music France

    Le chanteur britannique Sting a redonné vie au Bataclan, samedi 12 novembre 2016 lors d'un concert exceptionnel en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015. Il y a un an, 90 personnes avaient trouvé la mort dans la salle parisienne, rénovée depuis le drame. 

    La mission du concert de Sting au Bataclan ? Ramener la lumière dans une salle qui a vécu ses heures les plus sombres il y a un an, avec cette prise d’otages interminable qui a coûté la vie à 90 personnes. Mais si on dit que la musique adoucit les mœurs, le chanteur britannique de 65 ans a toutes les qualités requises. Avec sa voix douce et un peu rauque, qui n’a rien perdu de son intensité, il a adressé un message de paix et d’espoir aux près de 1 500 spectateurs de la salle, rappelant deux impératifs (dans un français quasi impeccable) : se souvenir des victimes et célébrer la vie.

    Pour ce faire, le Britannique opte pour une musique énergique, pleine de vitalité, qui entraîne la salle, dès le tube « Sending out an SOS » de son ancien groupe, Police. Certes, Sting envoie un SOS au monde et dédie même une chanson aux migrants, « Inch'Allah », où il appelle à plus d’empathie dans nos sociétés. Mais à aucun moment, il ne sombre dans le pathos.  Il termine seul sur scène avec une guitare pour rendre hommage à un ami photographe tué en Syrie en 2014. Sa manière de faire la transition pour cette journée du 13 novembre 2016, dédiée aux commémorations du Bataclan dans le plus grand silence.

    Nous avons deux tâches : se souvenirs et honorer ceux qui ont perdu la vie dans l'attaque il y a un an, ensuite redonner la vie et la musique à cette salle de spectacle.

    Ecouter le reportage au concert de Sting au Bataclan 13/11/2016 - par Carmen Lunsmann Écouter

    Un concert du souvenir au Bataclan placé sous très haute sécurité, samedi 12 novembre, Paris REUTERS/Christian Hartmann

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.