GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Washington demande à ses citoyens de ne plus se rendre en Bolivie
    • Bolivie: le bilan des violences post-électorales revu à sept morts (parquet général)
    France

    France: manifestation à Nice contre le renvoi des réfugiés mineurs en Italie

    media Les réfugiés mineurs sont régulièrement renvoyés en Italie au moyen d'une procédure illégale, selon plusieurs associations. LOUISA GOULIAMAKI / AFP

    En France, plusieurs associations de défense des droits de l’homme ont dénoncé, ce samedi 19 novembre à Nice, la recrudescence des refoulements vers l’Italie de mineurs étrangers dans la vallée de la Roya, à la frontière franco-italienne.

    Pour plusieurs associations de défense des droits de l’homme en France, la recrudescence des refoulements vers l’Italie de mineurs étrangers est un « détournement de procédure » illégal selon elles. Plusieurs mineurs ayant déposé une requête de protection auprès de l'aide à l'enfance ont ainsi été refoulés de l'autre côté de la frontière, ont indiqué lors d'une conférence de presse ces associations (Ligue des droits de l'Homme (LDH), Réseau éducation sans frontières (RESF), Amnesty international, Cimade, Syndicat des avocats de France (SAF) etc).

    Une situation inacceptable, explique maître Mireille Damiano, membre du Syndicat des avocats de France : « Les mineurs qui sont dans cette vallée, dont certains ont fait des requêtes en demande de protection sur le sol français, ont été pour la plupart reconduits collectivement, et sans respect des procédures qui doivent s’appliquer au titre de la législation sur le séjour des étrangers. Pour exemple, on a eu le 12 novembre, 58 mineurs répertoriés sur Breil-sur-Roya, ville-frontière dans les Alpes-Maritimes, qui ont effectivement sollicité cette protection et qui se sont retrouvés en Italie parce qu’il y n’y a pas eu de procédure, ni de réadmission, ni de refoulement individualisé comme la loi l’y obligerait. Donc dans ces conditions, on a dénoncé effectivement ces irrégularités parce qu’on est dans une situation telle, le grand froid arrivant qui plus est en haute montagne sur des jeunes qui ont de 12 à 17 ans, 17 ans et demi, s’agissant de mineurs, donc une situation très préoccupante où le risque de décès, et il y en a déjà trois, risque de s’amplifier avec les tentatives de passage en haute montagne ou même le froid qui va arriver. »

    Les associations évoquent également le cas de 58 autres personnes qui, le lendemain, ont rempli des requêtes de demande de protection, et qui, pour la plupart, auraient été remises dans un train pour l'Italie. Les recours face à ce que les associations qualifient de « détournements illégaux de procédure » sont délicats : les mineurs doivent eux-mêmes être présents physiquement pour les déposer, ont-elles souligné.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.