GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Dimanche 17 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Décembre
Mercredi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Présidentielle au Chili: le conservateur Sebastian Piñera l'emporte après le dépouillement presque complet des voix (officiel)
    France

    France: Bernard Cazeneuve devient Premier ministre

    media Le Premier ministre sortant Manuel Valls (d) et son successeur Bernard Cazeneuve à Matignon, lors de la passation de pouvoir, ce mardi 6 décembre. REUTERS/Jacky Naegelen

    Le nom du ministre de l'Intérieur circulait depuis plusieurs semaines, déjà, pour succéder à Manuel Valls s'il décidait de se lancer dans la course présidentielle. Retour sur le parcours politique d’un homme discret, devenu incontournable.

    Bernard Cazeneuve, c'est l'histoire d'un inconnu du grand public devenu, en un peu plus de deux ans, un hyper ministre des plus populaires en France.

    Né en 1963, dans une famille socialiste de l’Oise, Bernard Cazeneuve gravit patiemment les échelons du monde politique. Elu conseiller général en 1994, député de la Manche en 1997 puis de nouveau en 2002, cet ancien étudiant à Sciences Po Bordeaux devient maire de Cherbourg 2001 et restera l’édile de la ville normande jusqu’en 2012, lorsqu’il entre au gouvernement de Jean-Marc Ayrault comme ministre délégué aux Affaires européennes.

    Il est, alors, totalement inconnu du grand public mais a séduit François Hollande et l’entourage du nouveau président de la République par sa fidélité politique à toute épreuve, son excellente connaissance des dossiers et un sens de l'humour capable, dit-on, de détendre l'atmosphère la plus crispée.

    Un ministre de l'Intérieur confronté à une vague d'attentats sans précédent

    Moins d’un an plus tard, le 19 mars 2013, Bernard Cazeneuve change de fonctions et devient ministre du Budget en remplacement de Jérôme Cahuzac, contraint de démissionner après le scandale de ses comptes cachés. L’expérience sera de courte durée. Au mois d’avril de l’année suivante, nouveau changement : Manuel Valls est appelé à Matignon et le ministre du Budget s’installe à l’Intérieur. Changement de style, place Beauvau : le teint pâle et le contrôle permanent succèdent à la peau mate et à la fougue de son prédécesseur que le nouveau venu dans le monde policier va pourtant réussir à éclipser rapidement.

    Confronté, depuis janvier 2015, à une vague d’attentats d’une ampleur sans précédent en France, Bernard Cazeneuve imprime sa marque, son ton et son rythme. De Charlie Hebdo à Saint-Etienne du Rouvray en passant par le 13 novembre et le 14 juillet, il se rend systématiquement sur le terrain, au contact des victimes, des services de secours, d’enquête et d’intervention, enchaîne les conférences de presse. En deux ans, l'homme de compromis est devenu incontournable.


    Passation de pouvoir

    Bernard Cazeneuve a promis mardi de poursuivre le travail engagé par son prédécesseur, Manuel Valls : « Protéger, progresser, préparer l'avenir, voilà ce que je vais essayer de faire modestement (...) dans la continuité de ce que vous avez fait », a-t-il dit à l'adresse de Manuel Valls lors de la cérémonie de passation de pouvoir.
    Ce moment solennel sur le perron de Matignon a vu les deux hommes s'adresser mutuellement leur « amitié », leur « confiance ». « Il faudra continuer à protéger le pays contre la menace terroriste », toujours « à un niveau extrêmement élevé », a insisté M. Cazeneuve.

    Bernard Cazeneuve, à Matignon lors d'une conférence de presse sur le lancement de la campagne de lutte contre la radicalisation, le 18 novembre 2016. REUTERS/Jacky Naegelen

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.