GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Novembre
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • COP23: la communauté internationale s'accorde pour évaluer en 2018 ses émissions de CO2
    France

    Procès Cahuzac: le jugement annoncé ce jeudi

    media L'ancien ministre Jérôme Cahuzac, jugé pour fraude fiscale et blanchiment, quatre ans après avoir provoqué le plus retentissant scandale du mandat du président François Hollande. PHILIPPE LOPEZ / AFP

    Jérôme Cahuzac sera fixé sur son sort ce jeudi matin 8 décembre. Quatre ans après avoir déclenché le plus retentissant scandale du quinquennat, l'ancien ministre du Budget, qui avait des comptes cachés à l'étranger, sera de nouveau face au tribunal qui va rendre son jugement. Jérôme Cahuzac ira-t-il en prison pour fraude fiscale ?

    De la prison ferme, les représentants du parquet financier l'espèrent. Ils ont requis trois ans, pas moins, contre l'ex-ministre du Budget.

    Pour Eliane Houlette, la procureure, l'affaire Cahuzac est un dossier emblématique de la fraude fiscale, un cas d'école même, une organisation familiale enracinée dans la fraude pendant 20 ans, sans aucune prise de conscience, pas même lorsqu'on assume des fonctions publiques. Cahuzac, le « ministre du mensonge », comme l'avait qualifié le parquet, ajoutant, « cet homme a sacrifié tous les principes pour l'appât du gain et flétrit l'honneur du pays. »

    Qu'a dû penser Jérôme Cahuzac aux derniers jours de son procès ? Il semblait mortifié. Le délibéré risque donc d'être pour lui un nouveau calvaire : au-delà de la peur de la prison, il y a cette sentence morale qui l'attend, cette tache indélébile.

    Au cours des débats, Jérôme Cahuzac n'a semblait être sincère et lucide qu'un seul instant, en évoquant sa retraite politique définitive. Mais avant cela, le « Pinocchio de Bercy », son surnom, doit désormais payer le prix de ses mensonges. Pour fraude fiscale aggravée, il encourt jusqu'à sept ans d'emprisonnement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.