GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Août
Lundi 21 Août
Mardi 22 Août
Mercredi 23 Août
Aujourd'hui
Vendredi 25 Août
Samedi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: prolongation de l'état d'urgence jusqu'en juillet 2017

    media Patrouille de police sur le marché de Noël de Strasbourg dans le cadre de l'état d'urgence fin novembre 2016. Patrick Hertzog/AFP

    Comme après l'attentat de Nice, le 14 juillet dernier, et comme quatre autres fois auparavant, l'état d'urgence devrait être encore prolongé en France pour faire face à la menace terroriste. Ce samedi matin le gouvernement se réunissait pour un conseil des ministres exceptionnel. Le chef du gouvernement, Bernard Cazeneuve a ensuite pris la parole, pour expliquer cette cinquième prolongation, liée notamment à la présidentielle à venir.
     

    L'état d'urgence en vigueur depuis les attentats du 13 novembre 2015 et prolongé depuis en raison de l'Euro de football, du Tour de France puis de l'attentat de Nice en juillet, devrait perdurer pour sept mois supplémentaires. Le gouvernement va demander au Parlement de se prononcer sur sa prolongation.

    Le nouveau Premier ministre Bernard Cazeneuve a justifié l'initiative par le contexte politique exceptionnel avec les élections à venir. « Premièrement, au cours des mois qui sont devant nous notre pays a un rendez-vous démocratique important avec l’élection présidentielle et les élections législatives du printemps prochain, a expliqué Bernard Cazeneuve. Cette période de campagne électorale qui sera naturellement marquée par de nombreuses réunions publiques et rassemblements, peut aussi constituer, malheureusement, un contexte de risque d’attentats accrus pour ceux qui veulent frapper au cœur de nos valeurs démocratiques et nos principes républicains. Il est donc nécessaire, aux yeux du gouvernement, d’englober la période complète des opérations électorales dans la prolongation sollicitée ».

    Pourquoi juillet 2017 ?

    Rappelons que l'élection présidentielle est programmée les 23 avril et 7 mai 2017 et qu'elles sera suivie d'élections législatives les 11 et 18 juin. « Deuxièmement, en plaçant la date d’échéance au-delà des élections, nous permettons au président de la République et au Parlement qui seront issus des prochaines élections d’avoir le temps nécessaire pour apprécier la situation, avant de se prononcer sur une éventuelle prolongation supplémentaire, ajoute Bernard Cazeneuve. Le texte présenté par le gouvernement offre donc toutes les garanties pour un débat parlementaire serein ».

    Le texte devrait être débattu mardi à l'Assemblée, en marge de la déclaration de politique générale du nouveau Premier ministre qui sollicitera un vote de confiance, et jeudi au Sénat.

    Roder l'argumentaire

    Premier ministre sortant, Manuel Valls avait déjà laissé entendre début novembre que l'état d'urgence serait prolongé. Ce régime d’exception facilite notamment les perquisitions et les assignations à résidence a été prolongé à quatre reprises, en prévision de l’Euro de football et du Tour de France, puis après l’attentat de Nice le 14 juillet.

    Depuis son instauration, plus de 4 000 perquisitions administratives ont été menées, tandis que 95 assignations à résidence sont toujours en vigueur. Dix-sept attentats ont été déjoués et 420 individus en lien avec des réseaux terroristes ont été interpellés sur le sol français, a rappelé le Premier ministre qui a égrainé les chiffres des opérations policières menées depuis un an dans le cadre de l'état d'urgence. Une forme de rodage de son argumentaire pour le débat parlementaire de la semaine prochaine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.