GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Primaires socialistes: Benoît Hamon à la conquête du cœur de la gauche

    media Benoît Hamon, candidat à la primaire de la gauche, en meeting à Paris, le décembre. REUTERS/Benoit Tessier

    Il est l’outsider de la campagne. Avant l’arrivée de l’eurodéputé Vincent Peillon, qui n’est pas encore testé dans les enquêtes d’opinion, Benoît Hamon était un lointain troisième dans la compétition des primaires, loin derrière Arnaud Montebourg et Manuel Valls. Entre le souverainisme de gauche de l’un et la stature de l’homme d’Etat dont veut jouer l’autre, l’ex-ministre de l’Education a choisi de creuser le sillon des valeurs de l’électorat de gauche et de s’imposer dans le duel annoncé en lâchant ses coups.

    Benoît Hamon les avait tous prévenus : dans cette campagne, « on va entendre les impacts ». Un quartier de Paris ancré à gauche, une salle jeune, bondée, surchauffée. Le cadre sur mesure pour entamer les hostilités.

    « Je commencerais par vous dire la honte que j’ai ressentie quand un Premier ministre issu des rangs de la gauche [Manuel Valls, ndlr] est allé tancer une chancelière allemande, conservatrice, pour lui dire ne pas en faire autant en matière d’accueil des réfugiés et des migrants », a lancé l'ancien ministre de l'Education, après avoir dénoncé le «crime de guerre» qui est en train de se dérouler à Alep, demandant que les responsables soient traduits devant la Cour pénale internationale.

    Des coups contre le désormais candidat Manuel Valls sans le citer, contre Arnaud Montebourg aussi qui promet en Europe un bras de fer avec l’Allemagne. « Je ne vais pas vous faire le numéro, sabre au clair : quand Benoît Hamon va débarquer à Berlin, on va entendre la France », s’est-il démarqué.

    La distribution des tacles vaut aussi pour les candidats hors primaire : Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron dans le même sac. « Faire de la dénonciation des vieux partis quand soi-même on se construit un joli parti dans lequel on est un homme providentiel qui à travers son charisme exerce une influence sur ses troupes, je trouve que c’est une régression politique et démocratique. »

    Police anti-discrimination, visa humanitaire pour les réfugiés, 49-3 pour les citoyens. C’est son slogan de campagne, Benoît Hamon veut « faire battre le cœur de la France », mais face à tous ses adversaires, lui c’est le cœur de la gauche qu’il veut conquérir.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.