GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • «Pas d'information sur un drone perdu aujourd'hui» par l'Iran (Zarif)
    • Catastrophes aériennes: Boeing provisionne 4,9 milliards de dollars en raison de l'immobilisation du 737 MAX
    • Les États-Unis ont abattu un drone iranien au-dessus du détroit d'Ormuz (Trump)
    • Juin 2019, mois de juin le plus chaud sur Terre depuis 140 ans (National Oceanic and Atmospheric Administration)
    • «Renvoyez-la!»: Trump dit désapprouver les slogans scandés à son meeting
    France

    France: la lutte des associations contre les préjugés sur la pauvreté

    media Des membres de la Croix-Rouge distribuent de la nourriture à des sans-abris, fin décembre 2016. GUILLAUME SOUVANT / AFP

    Avec neuf millions de pauvres en France, la lutte contre l'exclusion sera certainement l'un des thèmes de cette prochaine campagne présidentielle. Pour faire la chasse aux les idées reçues, 50 associations d'aides aux plus précaires s'apprêtent à lancer « L'autre campagne ». Elles assurent qu'elles ne laisseront passer aucun préjugé, aucune contre-vérité sur la pauvreté de la part des candidats à la présidentielle.

    Les associations en ont assez. Assez d'entendre dire que les bénéficiaires du RSA sont des fraudeurs, que les chômeurs ne veulent pas travailler ou que les étrangers volent le travail des français.

    Selon Christophe Robert, le délégué général de la fondation Abbé-Pierre, ces idées reçues sont aussi entretenues par les candidats à la présidentielle : « Nous avons trop vu ces derniers mois un certain nombre de responsables politiques relayant des fausses vérités. Un certain nombre de personnes pensent ça dans la société, on le sait. Mais nous voyons autre chose au quotidien et nous ne supportons pas que les responsables politiques puissent s’appuyer sur ces fausses idées pour s’exempter finalement de faire une politique de lutte contre l’exclusion, de lutte contre les inégalités, de lutte contre la pauvreté. »

    Sortir des idées reçues

    Déconstruire les idées reçues, c'est aussi pour ces associations une manière de mieux faire passer leurs propositions. « Si nous arrivons à faire comprendre que le RSA au niveau où il est aujourd’hui ne permet pas une vie digne, parce que les Français pensent qu’avec le RSA on arrive à survivre, c’est faux ! L’idée reçue, c’est le RSA est suffisant, nous combattons cette idée pour permettre de faire passer la proposition qu’il faut augmenter le RSA », explique François Soulage est le président du Collectif Alerte.

    La France compte aujourd'hui un million de pauvres de plus qu'il y a dix ans. Alors pour les associations il y a urgence, et elles assurent qu'elles ne laisseront rien passer aux candidats.

    A (re)lireLa pauvreté progresse en France, selon un rapport du Secours catholique

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.