GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Avril
Dimanche 23 Avril
Lundi 24 Avril
Mardi 25 Avril
Aujourd'hui
Jeudi 27 Avril
Vendredi 28 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Climat: les Etats-Unis devraient rester dans l'accord de Paris (secrétaire américain à l'Energie)
    • Présidentielle: La Manif pour tous appelle à s'opposer à Macron, «candidat ouvertement anti-famille» (communiqué)
    • Trump rencontrera le Premier ministre australien le 4 mai (Maison Blanche)
    • Foot/Ligue 1: Cavani prolonge au PSG jusqu'en 2020 (club)
    • Les Etats-Unis «profondément préoccupés» par les bombardements turcs en Syrie et Irak (Département d'Etat)
    France

    Présidentielle de 2017: l'immigration, le thème choisi par François Fillon

    media François Fillon, candidat du parti Les Républicains à l'élection présidentielle 2017, le 10 janvier à Paris. REUTERS/Philippe Wojazer

    Ce mercredi 11 janvier 2017, François Fillon est dans les Alpes-Maritimes, dans le sud-est de la France. Le candidat du parti Les Républicains à la présidentielle vient parler d'immigration sur cette terre de droite. L'ancien Premier ministre va se rendre à Menton, point de passage des migrants à la frontière italienne.

    Avec notre envoyé spécial à Nice,  Julien Chavanne

    Il est à l'offensive. Ce mercredi, François Fillon rencontre les policiers et gendarmes qui surveillent la frontière entre la France et l'Italie à Menton, source de tensions entre Paris et Rome. Quelques heures plus tard, en début de soirée, il est en meeting à Nice, aux côtés des barons locaux : les anciens sarkozystes Christian Estrosi et Eric Ciotti.

    L'occasion pour François Fillon de donner un discours « musclé », selon son entourage, sur l'immigration. Un sujet qu'il connaît bien. Ses principales propositions sont connues depuis près de deux ans. D'autres mesures ont été ajoutées.

    Lui président, l'aide médicale d'Etat serait supprimée. Les contrôles aux frontières de Schengen ? Rétablis. Et il faudrait attendre huit ans, au lieu de cinq actuellement, pour obtenir la nationalité française. Sa mesure phare : le Parlement fixerait un plafond pour l'immigration légale. Mais l'équipe du candidat se garde pour le moment de donner un chiffre pour ce plafond.

    Attirer Emmanuel Macron dans sa Toile

    L'idée générale, dans la tête de François Fillon, c'est que la France, avec un chômage élevé et des comptes publics décrits comme étant dans le rouge, n'a pas besoin d'immigration. Il faut donc la réduire, selon l'ancien Premier ministre, au strict minimum.

    Ce premier déplacement sur le terrain vise aussi à recadrer la campagne de François Fillon. A reprendre l'offensive, après avoir passé les lendemains de sa victoire à la primaire à se justifier sur son projet de réforme de la Sécurité sociale.

    Ce mercredi, sur BFMTV, le candidat a reconnu ne pas avoir « été bon, pas assez clair ». Après ce mea culpa tardif, François Fillon va essayer de passer à autre chose, et d'amener ses rivaux - en particulier Emmanuel Macron - sur son terrain : la sécurité et l'immigration.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.