GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: relaxe surprise dans l'affaire Wildenstein

    media L'avocat de Guy Wildenstein, devant les journalistes, après le verdict. AFP

    Le tribunal correctionnel de Paris a prononcé jeudi une relaxe générale surprise pour les héritiers de la famille de marchands d'art Wildenstein et leurs conseillers, qui étaient poursuivis pour une fraude fiscale se chiffrant en centaines de millions d'euros. Le président du tribunal a épinglé la « claire intention » de dissimulation des Wildenstein, mais a pointé l'absence d'éléments légaux pour prononcer une condamnation.

    Le tribunal correctionnel de Paris a prononcé, ce jeudi 12 janvier, une relaxe générale surprise pour les héritiers de la famille de marchands d'art Wildenstein et leurs conseillers, qui étaient poursuivis pour une fraude fiscale se chiffrant en centaines de millions d'euros. Les différentes personnes liées à cette affaire étaient poursuivies pour avoir, à l'occasion du décès de deux chefs de famille domiciliés fiscalement en France, menti sur l'étendue d'un large patrimoine en immobilier de luxe et tableaux de maîtres.

    C'est un lourd revers pour le jeune parquet financier qui tenait là une affaire emblématique : la dissimulation d'un patrimoine considérable. L'accusation la qualifiant même de « fraude fiscale la plus sophistiquée et la plus longue de l'histoire de la Ve république ».

    Pas d'éléments légaux

    Mais, pour le tribunal, si les montages financiers et en particulier les fameux trusts typiquement anglo-saxons, un concept inconnu du droit français, laissent transparaître une volonté de dissimulation et une claire intention d'évasion fiscale, il n'y a pas d'éléments légaux pour une condamnation.

    Explication: le législateur français n'a clarifié la situation fiscale des trusts qu'en 2011 ; or, les faits reprochés se sont produits avant cette loi. Par conséquent, ce dossier n'aurait jamais dû être jugé. Le Tribunal a conscience que sa décision risque de heurter l'opinion, mais c'est la stricte application de la loi.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.