GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Janvier
Vendredi 19 Janvier
Samedi 20 Janvier
Dimanche 21 Janvier
Aujourd'hui
Mardi 23 Janvier
Mercredi 24 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Vietnam: l'apparatchik enlevé en Allemagne condamné à la prison à vie (médias officiels)
    • Thaïlande: trois morts dans l'explosion d'une bombe sur un marché dans le sud
    • Etats-Unis: le Sénat reporte à lundi le vote sur la fin du shutdown
    • Le pape quitte Lima après une tournée au Chili et au Pérou
    • France/Prisons: la ministre de la Justice recevra lundi 22 janvier les organisations syndicales (communiqué)
    France

    La tempête fait une victime et prive de très nombreux foyers d’électricité

    media Les chutes d'arbres ont été nombreuses comme ici à Avranches, dans le département de la Manche. DAMIEN MEYER / AFP

    Une tempête hivernale d’une rare violence s’est abattue sur le nord-ouest de la France dans la nuit de jeudi à vendredi, privant d’électricité des centaines de milliers de foyers et causant de multiples dégâts. C’est cependant dans le sud que la seule victime à déplorer pour l’instant a trouvé la mort, tuée par la chute d’un arbre.

    Une mère de famille a été tuée par la chute d'un arbre déraciné par le vent dans les Alpes-Maritimes, tandis que la forte tempête hivernale, baptisée Egon, qui a sévi dans le nord du pays privait encore d'électricité plus de 200 000 foyers vendredi matin. « Le cyprès lui est tombé dessus alors qu'elle s'apprêtait à emmener ses enfants à l'école. Elle est décédée sur le coup », a indiqué la gendarmerie de Saint-Jeannet, commune située au pied d'une falaise entre Nice et Vence. « Elle est décédée sous les yeux de ses enfants. Le mari a essayé d'intervenir tout de suite en découpant l'arbre mais c'était trop tard », a ajouté la gendarmerie, qui précise que l'épisode de vent a été « violent mais assez bref ».

    L'alerte pour vents violents lancée par Météo France concernait surtout le nord et l'est du pays, où il n'y a eu qu'une « petite cinquantaine » de blessés légers, selon le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux, mais les Alpes-Maritimes avaient été placées en vigilance jaune. Vendredi matin, la vigilance orange a été levée dans la moitié Nord selon Météo-France, mais la Haute-Corse a, à son tour, été placée en vigilance orange pour vent violent. Trois des quatre aéroports corses, ceux d'Ajaccio, Bastia et Calvi, ont été fermés vendredi en raison du vent violent qui souffle sur l'île, ont indiqué les autorités aéroportuaires. Seul l'aéroport de Figari, dans l'extrême Sud de l'île, demeure ouvert.

    Au total, les services de secours ont procédé à 4 452 interventions et un train Thalys a été bloqué dans la nuit de jeudi à vendredi dans la Somme, a indiqué vendredi matin Bruno Le Roux. Les 180 passagers de ce train venant de Bruxelles sont « arrivés en TGV à Gare du Nord à 9h46 », selon un porte-parole de la SNCF, soit dix heures après l'heure d'arrivée prévue, à cause de deux incidents provoqués par la tempête, a expliqué à l'Agence France-Presse Bertrand Camus, directeur des services de Thalys. « Vers 21h00, on a été arrêtés en pleine voie », raconte Eduardo Soteras, photographe collaborateur de l'AFP, présent à bord du train. « Au début, il y avait l'électricité, puis ça a été coupé. Nous nous sommes retrouvés dans le noir, sans chauffage mais il ne faisait pas trop froid vu que nous étions nombreux et que les portes sont restées fermées », a-t-il détaillé.

    Des rafales de vent à 146 km/h

    Les vents violents ont nécessité l'évacuation de plus d'un millier de personnes, selon Bruno Le Roux. Au plus fort de cette « tempête hivernale extrêmement violente » selon Météo France, plus de 330 000 foyers ont été privés d'électricité, a indiqué le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité Enedis. Les deux zones les plus affectées vendredi matin étaient la Normandie (76 000 clients) et la Picardie (61 000 clients). Chutes d'arbres, ruptures de câbles et toitures envolées ont entraîné plus de 1 000 interventions des pompiers dans l'Aisne, l'Oise, la Somme et les Ardennes, placés en vigilance rouge jeudi. Dans l'Aisne, la rosace de la célèbre cathédrale de Soissons a été largement endommagée par les vents violents.

    Le vent a atteint dans la nuit 146 km/h à Dieppe, 138 km/h à Octeville près du Havre, 134 km/h à Méraulte dans la Somme et à Cerisy dans la Manche, 133 km/h à Caen, 108 km/h à Rouen et 102 km/h à Orly. En Ile-de-France, le trafic était interrompu ou ralenti vendredi matin sur plusieurs lignes du réseau Transilien, par exemple sur la ligne D, en raison de la chute d'un arbre sur les fils d'alimentation électrique. Dans l'Oise, le transport de trains de voyageurs (TER) restait très aléatoire sur l'ensemble des lignes traversant le département, selon la préfecture.

    Dans le nord du pays, les cours ont été suspendus vendredi dans les écoles, collèges et lycées de l'Aisne et de la Somme où un accueil sera toutefois assuré. Les transports scolaires ont été annulés dans les Ardennes, l'Aisne, la Somme et la Meuse, mais vont reprendre dans le Pas-de-Calais et le Nord dans la matinée. Par ailleurs, le trafic à l'aéroport de Beauvais-Tillé, suspendu vendredi soir, « a pu reprendre un trafic normal à 8h30 », selon la préfecture de l'Oise, qui précise que 127 passagers ont passé la nuit dans l'aérogare, pris en charge par le gestionnaire de l'aéroport et la protection

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.