GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: Marine Le Pen à Forbach, en territoire conquis

    media La candidate du Front national à l'élection présidentielle française de 2017 (g) visite une menuiserie à Forbach, le 18 janvier 2017, avec son bras droit Florian Philippot (c), dont la ville de l'est de la France est le fief. PATRICK HERTZOG / AFP

    Marine Le Pen était, ce mercredi matin 18 janvier 2017, en déplacement dans l'est de la France, à Forbach, le fief de son bras droit Florian Philippot. La présidente du Front national a visité une menuiserie, une visite rapide dans une entreprise gérée par un élu frontiste. Cette sortie a été l'occasion pour elle de défendre le « produire en France » et le retour à la monnaie nationale.

    Avec notre envoyé spécial à Forbach, Pierre Firtion

    La visite n’aura duré qu’une heure et quelques minutes, le temps pour la présidente du Front national de mettre en avant l’un de ses thèmes favoris : « Il faut que nous revenions au produire français parce que c’est ce produire français qui est, évidemment, le premier gage de l’emploi de nos compatriotes. Mais pour ça, il faut mettre en œuvre un certain nombre de mesures », a-t-elle martelé.

    Parmi ces mesures notamment, le retour à la monnaie nationale : « Nous avons 20 % de perte de compétitivité exclusivement à cause de la monnaie unique avec l’Allemagne. Donc revenir à nos monnaies nationales, ce serait retrouver une marge de compétitivité spectaculaire à l’égard de l’Allemagne ! »

    Cette idée, le gérant de cette entreprise, située à quelques kilomètres de la frontière allemande, la voit d’un très bon œil, lui qui dénonce la concurrence déloyale des pays de l’Est : « Qu’est-ce qui me séduit ? Eh bien, c’est justement tout ce qu’elle vient de vous dire à l’instant : le protectionnisme économique, le retour à la monnaie française qui nous permettrait justement d’avoir un levier par rapport à ces pays-là ».

    Pas étonnant que ce patron soit si réceptif aux idées de Marine Le Pen, lui-même est conseiller régional frontiste. La candidate était donc en terrain conquis ce mercredi matin 18 janvier, elle qui est repartie aussitôt sa visite achevée : pas de rencontre avec les habitants ni de meeting au programme. Une étrange visite, un peu à l’image de ce début de campagne de Marine Le Pen.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.