GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: entrée en vigueur de la «circulation différenciée» à Paris et Lyon

    media Place de la Concorde à Paris, le 10 janvier 2017, une opération de contrôle des vignettes Crit'air. JACQUES DEMARTHON / AFP

    En raison d'un pic de pollution, certains véhicules jugés trop polluants seront interdits de circulation ce lundi 23 janvier à Paris et Lyon. La « circulation différenciée » s'appliquera pour la première fois en raison d'un pic de pollution aux particules fines.

    Premier pic de pollution pour les vignettes Crit'air. Ces autocollants de différentes couleurs, obligatoires depuis une semaine, déterminent le taux de pollution de l'automobile.

    A Paris, si un véhicule est non-classé, autrement dit s'il a plus de 20 ans, impossible de circuler. Les véhicules de classe 5, comprenant les immatriculations entre 1997 et 2001, et marqués par une vignette grise, sont aussi interdits. Seules les autres catégories de véhicules de 1 à 4 vont pouvoir rouler dans l'agglomération parisienne.

    A Lyon, en revanche, la circulation sera alternée. Les véhicules dont la plaque d'immatriculation est impaire pourront circuler. Mais le système des vignettes sera également mis en application. Les voitures, motos ou poids lourds avec des plaques paires seront tolérés sous certaines conditions : seuls ceux dotés des vignettes verte, violette, jaune ou orange pourront se déplacer.

    Enfin, pour faire face à ce pic de pollution, la vitesse sera abaissée de 20 km/h à Lyon comme à Paris.

    Stéphane pourra rouler. «C’est une très bonne idée de laisser les voitures propres circuler.» […] «Ma voiture pourra rouler, mais les autres, ils feront comment ?» […] Je vais prendre les transports comme d’habitude. Je m’adapte depuis le mois de juillet, mais je suis dubitative. J’attends de voir les résultats sur la pollution».

    Reportage dans une station-service parisienne où les avis sont partagés.

    par Quentin Vaslin

    22/01/2017 - par RFI Écouter

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.