GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Travail: le Medef exclut une taxation des contrats courts

    media Pour le président du Medef, Pierre Gattaz, les entreprises ont besoin de flexibilité pour tourner. ERIC PIERMONT / AFP

    Lors de sa conférence de presse mensuelle, Pierre Gattaz, le président de l'organisation des patrons français, a exclu ce mardi 14 février une taxation des contrats courts à la veille de la reprise des discussions avec les organisations syndicales sur l’Unedic. Le Medef privilégie la piste des réformes structurelles du régime de l’assurance-chômage et davantage de flexibilité pour les entreprises.

    Pierre Gattaz a fermé la porte à une taxation des contrats courts, douchant ainsi les espoirs des syndicats pour lesquels le recours excessif à ces contrats pèse sur l'équilibre de l'assurance chômage. « Taxer les contrats courts, c’est créer du chômage, or nous voulons créer de l’emploi. La fameuse sur-cotisation des CDD de l’année 2013 n’a servi absolument à rien : ça n’a pas endigué les contrats courts et ça n’a pas augmenté les CDI », assure Pierre Gattaz.

    Le président du Medef prône la flexibilité pour les entreprises qui ont besoin de ces contrats courts tout en reconnaissant qu’il faut sécuriser un peu mieux certains droits des salariés : « On a besoin de plus de flexibilité, notamment dans ce monde qui bouge. Des tas de secteurs ont besoin de gens pour le soir, pour le week-end, pour des salons professionnels, etc. Et puis, comment assurer une sécurité à ces salariés qui sont contents de trouver du travail et comment faire pour que cela ne coûte pas une fortune à l’Unedic ? »

    Les discussions sur l’assurance-chômage entre les partenaires sociaux doivent reprendre ce mercredi 15 février, mais déjà elles s'annoncent difficiles. En juin dernier, la négociation avait échoué après le refus du patronat de moduler la taxation des contrats courts, dont le nombre a explosé ces dernières années.

    Tout en évitant de prendre position pour l'un ou l'autre des candidats, Pierre Gattaz estime que le programme de François Fillon est le plus proche des attentes du Medef

    Le Medef face aux programmes économiques des candidats: Pierre Gattaz vote François Fillon 15/02/2017 - par Altin Lazaj Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.