GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Afrique

    Soupçons de chantage contre Mohammed VI: la justice valide les enregistrements

    media Le journaliste français Eric Laurent (2006). AFP PHOTO / PIERRE VERDY

    La partie se complique pour les avocats des deux journalistes français soupçonnés de tentative de chantage sur le roi du Maroc. La justice française vient en effet de valider les enregistrements audio qui constituaient la principale preuve de ce chantage.

    Eric Laurent et Catherine Graciet sont soupçonnés d'avoir voulu extorquer 3 millions d'euros au roi du Maroc en échange de leur silence pour ne pas publier un livre contenant des informations compromettantes. Trois enregistrements effectués par l'émissaire du royaume du Maroc prouvent cette tentative.

    Si le premier de ces enregistrements n'est pas contesté, les deux autres le sont, car au moment de ces rencontres, la procédure judiciaire avait déjà été lancée. L'accusation a bénéficié de l'appui des policiers, clament depuis le début les avocats des journalistes. Cet argument a été validé par la Cour de cassation en septembre dernier. Les bandes audio avaient alors été déclarées preuves irrecevables. A l'époque, le dossier d'accusation avait alors perdu son élément clé.

    Mais ce jeudi 16 février, la cour d'appel de Reims est allée à l'encontre de cette décision. « Les enquêteurs n'avaient pas à dissuader les plaignants d'enregistrer ces rencontres », affirme cette fois-ci la justice. La défense a aussitôt réagi et dénoncé un « bricolage dans la procédure pénale ». Les avocats des deux journalistes ont par ailleurs annoncé leur intention de saisir une nouvelle fois la Cour de cassation.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.