GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Sondage Cevipof: Marine Le Pen caracole en tête, François Fillon plonge

    media Marine Le Pen continue d'enregistrer 26% d'intentions de vote au premier tour de la présidentielle, loin devant ses adversaire. REUTERS/Robert Pratta

    Selon un sondage mensuel Ipsos Sopra Steria pour le Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof), Marine Le Pen est largement en tête des intentions de vote de la présidentielle en France. François Fillon, au contraire, semble pâtir de l’affaire sur les emplois présumés fictifs de son épouse.

    Au Front national, on se frotte les mains. Tous les voyants sont au vert. Les assises présidentielles de Lyon ont permis à la candidate de décliner son programme, ce que la plupart de ses adversaires n’ont pas encore fait. Lors de cette grand-messe, Marine Le Pen ne s’est d’ailleurs pas privée d’adresser des clins d’œil appuyés aux électeurs de droite. Car la présidente du FN espère bien profiter des déboires de François Fillon.

    Alors que ce dernier est toujours inaudible, le message de la candidate d’extrême droite semble trouver un certain écho. Comme en témoignent les bons chiffres d’audience de l’émission politique à laquelle elle a participé la semaine dernière sur France 2. En réunissant 3,5 millions de téléspectateurs, Marine Le Pen a battu le record de l’émission. « On est les premiers à être prêts, les premiers à être unis, les premiers à parler de fond », s’enflamme un membre de sa garde rapprochée.

    Ce n’est pas la dernière enquête du Cevipof qui risque de doucher l’enthousiasme frontiste. Selon cette étude qui interroge près de 16 000 personnes tous les mois, la présidente du Front national reste à 26 % d’intentions de vote au premier tour. Mais elle devance désormais nettement ses adversaires. Et son électorat apparaît comme le plus sûr de son choix. La candidate FN est cependant confrontée à un problème de taille : toutes les enquêtes la donnent nettement battue au second tour, signe qu’elle suscite encore malgré tout un important rejet.

    François Fillon à 18,5 %

    A l’inverse, François Fillon semble au plus mal. Depuis qu’a éclaté l’« affaire Pénélope », il décroche nettement dans tous les sondages. Et en particulier dans celui du Cevipof. De 25 % d'intentions de vote en janvier, le candidat de la droite est passé à 18,5 %. Sa chute est « homogène dans toutes les catégories », explique l'institut de sondage Ipsos. Cela signifie qu'il est en baisse même dans son électorat traditionnel : les retraités, les travailleurs indépendants, les cadres. Ainsi que chez les sympathisants du parti Les Républicains.

    Emmanuel Macron est celui qui profite le plus de cette baisse. Le candidat d'En Marche capte 2,5 points de ceux qui disaient en janvier qu'ils voteraient pour François Fillon. Marine Le Pen ne serait pas la grande gagnante, bien qu'il faille noter le très fort taux d'indécision des électeurs, à trois mois de l'élection.

    Tout n'est pas perdu évidemment pour François Fillon. Il a un socle électoral qui ne s'effondre pas, note l'institut Ipsos. Le plus bas a été atteint veut d'ailleurs croire le camp Fillon. « Au cœur de la tourmente, on n'est qu'à un ou deux points d'Emmanuel Macron », se rassure un proche de François Fillon.

    Quand j'observe aujourd'hui au niveau de mes enfants et de mes petits-enfants, je me dis quand même qu'on est en train de ramener toute cette génération dans une sacré "cagade" politique. Je trouve qu'avec les messages de Macron c'est une vision qu'il propose.

    Les électeurs Les Républicains déboussolés 17/02/2017 - par Bruno Faure Écouter

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.