GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Mardi 19 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 21 Juin
Vendredi 22 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • General Electric exclu du Dow Jones, l'indice vedette de Wall Street
    • Les Etats-Unis se retirent du Conseil des droits de l'homme de l'ONU (Haley)
    • Mondial 2018: l'Egypte quasiment éliminée après sa défaite face à la Russie 1-3 dans le groupe A
    • «Les prix élevés du pétrole sont causés par Trump» (ministre iranien du Pétrole)
    • Le Canada est «interloqué» par la séparation des familles de migrants aux Etats-Unis (ministre)
    France

    Jean-Luc Mélenchon pose ses conditions à Benoît Hamon pour un rassemblement

    media Jean-Luc Mélenchon a posé des conditions très strictes pour un rassemblement. REUTERS/Emmanuel Foudrot

    L'idée d'un éventuel rapprochement de plusieurs candidats de gauche avance. Un accord est en passe d'être trouvé entre Benoît Hamon et Yannick Jadot. Et des contacts ont enfin été établis entre le candidat du PS et Jean-Luc Mélenchon.

    Après plusieurs jours à jouer au chat et à la souris, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon se sont parlé au téléphone jeudi 16 février. Jean-Luc Mélenchon a fait des propositions pour une date de rendez-vous la semaine prochaine.

    Des négociations pourraient ensuite s'ouvrir. « Ce ne sera pas facile », admet Benoît Hamon. D’abord sur le fond. Dans une lettre envoyée au candidat socialiste, Jean-Luc Mélenchon pose en effet des conditions très strictes : le retrait de plusieurs mesures votées sous la présidence Hollande, un changement de Constitution, ou encore la sortie de l'Otan. Mais aussi « la mise à l'écart des ministres du gouvernement qui ont imposé la loi travail ». Ce qui prouverait aux yeux de Jean-Luc Mélenchon la volonté réelle de Benoît Hamon « de rompre avec le quinquennat ».

    Il y a aussi les négociations sur une éventuelle candidature commune, très hypothétique pour le moment. Jean-Luc Mélenchon a proposé la sienne lors de son dernier meeting à Strasbourg. Benoît Hamon, lui, ne pose pas de préalable, mais il peut faire prévaloir sa désignation par 1,2 million de personnes lors d'une primaire. Et il a pour lui la dynamique du rassemblement puisque les négociations avec Yannick Jadot devraient aboutir en début de semaine prochaine, selon l'équipe de l'écologiste.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.