GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Samedi 18 Novembre
Dimanche 19 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Le handicap, grand absent de la campagne présidentielle française

    media Mélanie Ségard, 21 ans, soutenue par l'association Unapei (personnes handicapées mentales et leurs familles) a présenté la météo sur une chaîne de télévision afin de montrer le handicap sous un jour positif. Unapei

    Mardi 14 mars, une jeune femme trisomique a présenté la météo sur une grande chaîne de télévision nationale. L’occasion de mettre en lumière le handicap, un thème absent de la campagne présidentielle.

    C’était son « rêve » : Mélanie Ségard, une jeune femme trisomique de 21 ans a présenté la météo mardi 14 mars sur France 2, permettant ainsi à la chaîne française de réaliser un score d’audience. L’initiative a été lancée par l’association Unapei pour mettre en lumière de manière positive cette maladie, quelques jours avant la journée mondiale de la trisomie 21, le 21 mars.

    18 % de la population française souffre d’un handicap

    Comme Mélanie, une douzaine de millions de Français est aujourd'hui en situation de handicap. Ils représentent ainsi 18 % de la population. Malgré ce chiffre, les candidats à la présidentielle ne semblent pourtant pas se mobiliser pour cet électorat.

    Moins d’un mois et demi avant le premier tour du scrutin, le silence sur ce sujet est tel qu’une quinzaine de personnalités a lancé un appel. Comme 86 % des Français, les sportifs, artistes, cuisiniers à l’origine de cette lettre ouverte regrettent l'absence dans les débats publics de ce thème.

    L'APAJH, l'Association pour adultes et jeune handicapés, a récemment invité les candidats à signer un « pacte handicap » pour les inciter à s’engager en faveur de l'accès au logement, au transport, à l'emploi ou encore à la formation.

    Les propositions des candidats

    Douze ans après l’entrée en vigueur de la loi sur l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, les associations estiment que le nécessaire n’a pas été fait. Délais non respectés, retards accumulés, l’amélioration de l’accessibilité fixée par ce texte n’a pas été respectée.

    Parmi ses propositions sur le handicap, François Fillon envisage donc de mettre en place un suivi départemental avec l’accès au transport en commun comme priorité. Il prévoit également de favoriser l’accueil des élèves en situation de handicap dans les écoles primaires. Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont en commun de proposer une revalorisation de l’allocation aux adultes handicapés. Le candidat d’En Marche! propose de relever le montant de cette aide, aujourd’hui fixée à 808 euros par mois, à 900 euros par mois. De son côté, Jean-Luc Mélenchon promet de porter cette allocation au montant du SMIC. Parmi ses 144 engagements, la candidate du Front national prévoit une augmentation de cette aide, sans toutefois en préciser le montant.

    Une défiance à l’égard des politiques

    Malgré ces propositions, une récente enquête IFOP pour l’APF montre que près de 94 % des personnes handicapées considèrent que le sujet « n’occupe pas une place suffisamment importante » dans la campagne.

    Cette étude montre par ailleurs que les personnes en situation de handicap ont bien moins confiance en la classe politique qu’il y a dix ans. 8% des hommes et des femmes interrogées indiquent ainsi qu’ils ont confiance en les politiques pour « que leurs difficultés soient mieux prises en compte ».

    Cette défiance n'empêche pas cet électorat de s'intéresser à la campagne présidentielle. Ainsi, 58% des personnes handicapées interrogées envisagent d'aller voter en mai prochain.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.