GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Octobre
Lundi 16 Octobre
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: Emmanuel Macron brosse sa politique de défense

    media Emmanuel Macron en meeting à Reims, le 17 mars 2017. REUTERS/Pascal Rossignol

    Après une semaine consacrée aux thèmes régaliens, Emmanuel Macron a présenté samedi matin à Paris sa vision de la politique de défense. L'ombre de Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, dont le candidat d'En Marche espère le soutien, planait sur ce discours. Son nom a d'ailleurs été cité à plusieurs reprises.

    Jean-Yves Le Drian n'était pas là. Mais Emmanuel Macron a fait en sorte d'afficher sa proximité avec le ministre de la Défense en évoquant, dès le début de son discours, l'attaque perpétrée à l'aéroport d'Orly peu avant. « Je viens de m'entretenir avec le ministre de la Défense qui se rendait sur place, et je pense que les prochaines heures nous éclaireront pleinement sur ce qui s'est passé. »

    Citer Jean-Yves Le Drian à plusieurs reprises, c'était pour Emmanuel Macron une manière de gagner en crédibilité sur un sujet qu'il découvre. Le candidat a aussi essayé de montrer qu'il était à la hauteur de la responsabilité qu'il sollicite. « Le président de la République est le chef des Armées. On ne se présente pas devant les Français sans avoir pesé le poids de cette responsabilité suprême. Je l'ai fait en confiance et j'y suis prêt. »

    Emmanuel Macron a choisi des mots solennels, a adopté une posture déterminée, et a fait des propositions qui visent à rassurer l'armée sur son avenir avec lui à l'Elysée.

    Notamment celle d'augmenter le budget de la Défense jusqu'à 2% du PIB en 2025 et de stabiliser les effectifs. Il a aussi proposé de mettre en place un service national universel d'un mois pour tous les jeunes, filles et garçons, à effectuer dans les trois ans qui suivent leur majorité. Une proposition qui fera certainement débat.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.