GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Avril
Dimanche 23 Avril
Lundi 24 Avril
Mardi 25 Avril
Aujourd'hui
Jeudi 27 Avril
Vendredi 28 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Francophonie: comment être «immortalisé» par l'Académie française?

    media L'Académie française a été fondée en 1634 et siège à l'Institut de France à Paris. RFI/Pierre René-Worms

    Dans le cadre de la semaine française de la Francophonie, RFI se penche sur les quarante membres de l'Académie française et au long chemin à suivre pour devenir « immortel », selon l'expression consacrée.

    Tout le monde n'a pas la chance de devenir « immortel ». Quand les quarante sièges sont pourvus, il faut d'abord attendre paradoxalement qu'un « immortel » meure pour que son fauteuil soit déclaré vacant.

    Ensuite, mieux vaut attendre un délai décent de plusieurs mois, puis dès que la vacance est officielle, les intéressés peuvent envoyer une lettre de candidature au secrétaire perpétuel. Mais l'usage recommande qu'en plus le candidat rende visite à chacun des académiciens pour se présenter. Détail important : au-delà de 75 ans, les prétendants ne sont pas acceptés.

    Accord du président de la République

    Vient le jour de l'élection. Le scrutin est direct et secret, et pour être élu il faut recueillir la majorité absolue des suffrages et un minimum de 20 votants. Quand un nouvel académicien est choisi, son élection ne devient pourtant définitive qu'avec l'accord du président de la République lors d'une audience qui vaut approbation.

    Reste, plusieurs mois plus tard, une cérémonie à huis clos suivie d'une réception publique sous la coupole où l'élu qui entre temps s'est fait confectionner sur mesure le célèbre habit vert fait un discours de remerciement.

    Tel est donc le parcours pour entrer à l'Académie française, avec cette dernière précision importante : aucune condition de titres ou de nationalité ne figure dans les statuts. En d'autres termes, madame et monsieur tout le monde peuvent - pourquoi pas - espérer devenir « immortel ».

    A (RE)ECOUTER → Journée de la Francophonie : suivez notre édition spéciale

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.