GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 26 Mai
Samedi 27 Mai
Dimanche 28 Mai
Lundi 29 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 31 Mai
Jeudi 1 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    France: une charte de l'imam pour lutter contre l'islam radical

    media Tareq Oubrou lors d'un prêche à la mosquée de Bordeaux, en décembre 2013. AFP PHOTO / MEHDI FEDOUACH

    Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé la publication d'une charte de l'imam ce mercredi 29 mars au soir. Un document à signer par les imams certifiant leur attachement aux valeurs de la République et d'un « islam de tolérance ». L'idée était née il y a plus d'un an à la suite des attentats pour lutter contre les discours radicaux dans certaines mosquées.

    Cela faisait des mois que le projet était sur la table. Cette idée d'une charte que devraient signer les imams officiants dans l'hexagone. Un texte dans lequel l'instance représentative des musulmans de France, le CFCM et son président Anouar Kbibech souhaitent mettre en avant un certain nombre de valeurs.

    « Parmi ces valeurs, déjà c'est l'attachement à un islam respectueux des règles de l'islam du juste milieu, explique-t-il. Et puis sur le plan du vivre ensemble, l'engagement de l'imam d'être porteur d'un discours et d'une action qui soient respectueux des valeurs de la République. »

    Le but est de lutter contre les discours radicaux tenus dans certaines mosquées. Initialement, cette charte devait également comporter un volet théologique garantissant la bonne formation de l'imam. Cela ne figure pas dans la mouture présentée ce mercredi, mais « ce n'est que partie remise », assure Anouar Kbibech.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.