GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Après la volte-face de Valls, Hamon se revigore sur les terres d'Aubry

    media Martine Aubry et Benoît Hamon à Lille, le 29 mars 2017. REUTERS/Pascal Rossignol

    Ce mercredi, Manuel Valls a annoncé qu’il allait voter pour Emmanuel Macron dès le premier tour. Benoît Hamon, le candidat du PS, en meeting à Lille, a tenté de réagir. Mais c’est Martine Aubry qui s’est chargée de dégainer l’artillerie lourde.

    Avec notre envoyée spéciale à Lille, Anissa El Jabri

    Répartition des rôles, classique : cogner sur Valls, c’est pour Martine Aubry. La maire de Lille, qui le déteste, s'est fait plaisir, ce mercredi : « Macron-Valls, certains sont surpris, pas moi. Qui se ressemble, s’assemble ! »

    « Quand la parole donnée ne compte pas, quand les valeurs sont oubliées, quand on préfère les carrières personnelles et le pouvoir plutôt que les valeurs, voilà... Quel renoncement ultime que de tourner le dos aux deux millions de Français qui ont voté à la primaire, à ces milliers de militants socialistes qui font campagne, a poursuivi l'anciennce première secrétaire du PS. Alors à tous ceux qui nous disent, je vais ailleurs mais je reste socialiste. Moi, je leur dis clairement : on n’est pas socialiste par déclaration. On est socialiste parce qu’on défend des valeurs. »

    Et Benoît Hamon de poursuivre sur la lancée, en faisant la leçon à ses camarades : « Je le dis à mes amis, parce qu’ils restent mes amis, vous n’êtes pas d’accord avec moi, j’avais déjà compris. Je ne suis pas tout à fait surpris, mais cette question démocratique est trop fondamentale pour que nous laissions le Front national enfoncer des coins entre nous. »

     → A (RE)LIRE : Présidentielle française: Benoît Hamon appelle Mélenchon à le rejoindre, en vain

    Dans ces terres du Nord, travaillées par l’extrême-droite, le candidat du Parti socialiste pour la première fois concentre ses flèches sur le Front national : « Comment appelle-t-on un groupe de femmes et d’hommes qui veulent imposer la loi du silence par l’intimidation permanente ? Comment appelle-t-on un groupe dont la dirigeante mise en examen se joue de la justice et refuse de se présenter devant elle ? Un groupe dont la colonne vertébrale est une dynastie familiale entourée d’hommes sans scrupule ? Dans d’autres pays, on appelle cela "la mafia" ; en France on appelle cela le Front national. »

    S’afficher en opposant au FN, une tentative aussi de se placer en meilleur adversaire de second tour. Ce second tour qui jamais dans cette campagne n’a paru aussi inatteignable pour le candidat.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.