GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Guyane: la population captivée par les débats, les médias locaux salués

    media Manifestation à Cayenne ce mardi 28 mars 2017. jody amiet / AFP

    En Guyane, l'intérêt de la population pour la crise sociale se traduit par un très fort engouement pour les médias locaux et les partages de vidéos en direct. L'ensemble des Guyanais vibrent au rythme des discussions entre leurs représentants et ceux de la délégation ministérielle de la métropole. Hier vendredi, des négociations ont eu lieu toute la journée avec les ministres de l’Intérieur et des Outre-Mer pour tenter d’éteindre le feu social qui enflamme la Guyane depuis une dizaine de jours. Les collectifs rencontrent les ministres ce samedi à 9h heure locale (14h heure de Paris).

    Avec notre envoyé spécial à Cayenne, Pierre Olivier

    Chaque rencontre entre les ministres et les collectifs est racontée ici en direct comme un match de football. Hier vendredi, pendant près de sept heures, les ministres ont rencontré les différents acteurs locaux, sans faire aucune déclaration. L’attente est donc à son comble, avec ces questions : quel budget débloquer pour la Guyane, quelles nouvelles infrastructures actées ou encore quelles aides pour l’emploi local. Les Guyanais vibrent au fil des discussions et résumés des médias, les yeux rivés sur leurs écrans, l’oreille vissée à la radio.

    Certains entrent même dans des restaurants pour suivre l’évolution des négociations. « En voyant qu’on avait mis le direct à la télé, les gens rentraient, raconte une restauratrice. Le restaurant était plein de gens qui ne venaient pas manger, mais qui venaient partager leurs points de vue, écouter les infos parce qu’ils n’avaient pas accès au Facebook live. C’est ce qu’on vit, c’est ce que les Guyanais vivent aujourd’hui. »

    Sur les barrages routiers, partout dans le département, des postes de télévision ont été installés pour regarder les médias locaux. « Ils ont fait vraiment un job formidable. Ils étaient là-bas à la préfecture, ils nous ont retransmis ça le mieux qu’ils pouvaient, ils ont essayé d’interroger un maximum de gens. Ah c’était très pro, c’était bien, bravo ! », se félicite un homme. On avait le sentiment d'être avec les négociateurs dans la salle, explique t-il.

    Cette soif de transparence sur les discussions et cette envie de ne pas en perdre une miette, le Collectif des 500 Frères l’a bien entendue. Ils ont d’ailleurs obtenu que les journalistes puissent assister à une partie des discussions initialement prévues à huis clos.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.