GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le chef du Hezbollah dénonce une attaque au drone israélienne contre une «cible» dans son fief
    • Trump annonce depuis le G7 la conclusion d'un accord commercial «de principe» Etats-Unis/Japon
    France

    Après l'échec des discussions avec Paris, le blocage continue en Guyane

    media Davy Rimane, du collectif «Pou La Gwiyann dékolé», s'adresse à la foule depuis le balcon de la préfecture pour annoncer que la lutte continue. Cayenne, le 2 avril 2017. jody amiet / AFP

    La grève est reconduite en Guyane. Après l'échec des négociations avec le gouvernement français, le collectif contestataire exige désormais 2 milliards et demi d'euros immédiatement, pour mettre fin au mouvement social. Le gouvernement maintient son offre : une enveloppe d'un peu plus d'un milliard d'euros. Les barrages vont se durcir.

    Avec notre envoyé spécial à Cayenne,  Pierre Olivier

    Cela fait quinze jours, et il va falloir tenir encore, composer avec les barrages routiers qui empêchent de se déplacer et les pénuries de produits alimentaires frais. Pour les Guyanais, l’enjeu dépasse ces désagréments.

    « On vit dans la terreur ! On est tous à mettre des alarmes chez nous, à mettre des grilles. C’est insupportable. Aujourd’hui, vous entendez, c’est le peuple qui s’est soulevé, c’est le peuple qui parle ! On va continuer le combat, et jusqu’au bout. On ne lâchera rien ! », confie une protestataire.

    Changement de règles ce lundi en Guyane

    Jusqu’à présent, les habitants qui tiennent ces barrages - quelques barrières et des pneus au milieu de la route - laissaient passer pendant certains créneaux les voitures et les camions. Mais dès ce lundi, les règles changent : impossible maintenant de passer, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit.

    Cela s’applique aux voitures des particuliers, mais également à tous les camions qui transportent des marchandises, denrées alimentaires, essence et même les véhicules de police. Seules deux exceptions : les ambulances et la presse.

    « Les barrages seront vraiment bloqués »

    Pour se faire entendre, les représentants des collectifs, comme Olivier Goudet, comptent bien renforcer le mouvement. « Nous appelons la population à se mobiliser encore plus fortement. Donc les barrages seront vraiment bloqués. Rien ne passera », assure-t-il.

    Face au risque de pénuries en tous genres, la population s’organise. Koulani est enseignant. Il ne peut plus aller travailler, mais apporte tous les jours un soutien matériel aux grévistes : « Moi, j'ai ma paye. Je vais sur les barrages, je fais des cours, j’amène de l’eau, j’amène du temps. »

    « Regardez dans ma main, ajoute-t-il, je suis venu avec des gâteaux que j’ai distribués à des partenaires qui étaient là en train de faire la grève ! Donc voilà, on est organisés. On sait comment les choses fonctionnent, donc pour le moment ça va. »

    La fusée Ariane 5 reste au hangar

    Les employés des hôpitaux se relaient pour aller chercher leurs collègues de l’autre côté des barrages. Mais en ce qui concerne l’alimentation et l’essence, la situation devient plus tendue. Certains étals sur les marchés sont vides et des files d’attente se forment devant les stations-service.

    Air France a annulé son vol direct ce lundi au départ de Paris en raison des problèmes de ravitaillement en carburant à Cayenne. Air Caraïbes propose un vol dans la matinée. La fusée Ariane 5, pour sa part, restera encore au hangar. Une manifestation est annoncée mardi à Kourou, près du site de lancement de la fusée européenne.

    Réunion ce lundi et conseil des ministres mercredi à Paris

    Dans le mouvement, la motivation reste intacte. Cela sera peut-être déterminant pour tenir sur la durée. Tous les protestataires s’apprêtent à tenir au moins trois jours, jusqu’au Conseil des ministres de mercredi à Paris, où seront actées les premières mesures pour la Guyane.

    De retour de Cayenne, la ministre française des Outre-mers, Ericka Bareigts, participe ce lundi après-midi à une réunion à Matignon, autour du Premier ministre Bernard Cazeneuve, avec plusieurs autres membres du gouvernement - notamment le ministre de l'Intérieur Matthias Fekl, qui s'était aussi rendu sur place.

    A l'issue de cette réunion, Bernard Cazeneuve a rejeté la demande « irréaliste » des meneurs du mouvement social en Guyane, de porter à 2,5 milliards d'euros le plan d'urgence du gouvernement, en appelant à « poursuivre les fils du dialogue » après l'échec des négociations. 

    reportage à Cayenne
    «Avec dignité, avec responsabilité, et surtout avec classe, on leur a dit non» 03/04/2017 - par Pierre Olivier Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.