GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    France: la grogne des surveillants de Fleury-Mérogis

    media Plus de 350 surveillants bloquent, lundi soir 10 avril 2017, la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis munis de pancartes «Au feu, la pénit' brûle», «Surpopulation, sous-effectifs, danger». GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

    A Fleury-Mérogis, au sud de Paris, les surveillants pénitentiaires de la plus grande prison d'Europe ont bloqué ce lundi soir 10 avril l'accès à l'établissement. Ils dénoncent leurs conditions de travail devenues de plus en plus difficiles. Cette action est organisée après l'agression de six de leurs collègues jeudi 6 avril, au cours d'une bagarre entre détenus mineurs, un évènement qui a mis le feu aux poudres.

    Didier Kandassamy travaille depuis dix-sept ans à la prison de Fleury-Mérogis. Pour lui, qui est du syndicat Force ouvrière, comme pour ses collègues, la bagarre du jeudi 6 avril 2017, est celle de trop. Elle est survenue au cours de la promenade. Deux mineurs en sont venus aux mains. « Les surveillants sont intervenus, et puis, il y a eu une bagarre générale parce que les autres s’en sont mêlés. Les surveillants ont été pris à partie, avec des coups de pied, au sol, etc. », raconte Didier Kandassamy.

    180 % de taux d'occupation

    Six surveillants ont été blessés et hospitalisés. Chez les collègues, le choc a laissé place à la colère. La maison d'arrêt de Fleury-Mérogis affiche un taux d'occupation de 180 % et le travail quotidien est devenu difficile à gérer, explique Didier Kandassamy : « C’est en train d’imploser. Il y a les activités qu’il faut maintenir. Tout le monde ne va pas en activité, compte tenu de la surpopulation carcérale, donc les listes d’attente s’allongent, les marges de manœuvre pour les officiers, pour les affectations, aussi, ce sont des difficultés. On fait au jour le jour ».

    Un surveillant pour 100 détenus

    A la surpopulation s'ajoute un manque d'effectif. En moyenne, à Fleury-Mérogis, il y a un surveillant pour 100 détenus. « Un personnel ne peut pas gérer 100 détenus. C’est matériellement impossible. Le ratio, il faut le ramener à un seuil de normalité. Il faut peut-être un surveillant pour 50 ou 60 détenus », propose-t-il.

    Avec cette action coup de poing, l'intersyndicale a obtenu une rencontre ce mardi à 14h avec la direction de l'administration pénitentiaire. Dans la matinée une « marche des oubliés de la République » se tiendra dans la ville de Fleury-Mérogis.

    "Aujourd’hui, on n’est pas assez sur Fleury, quel que soit notre grade, on n’est pas assez". Debout sur une barricade faite de palettes et de pneus, Marcel Duredon du syndicat Force ouvrière harangue une foule acquise à sa cause […] Postée à côté d’une palette en feu, cette surveillante masque son visage avec une capuche et un foulard noir. Elle est venue pour défendre un métier qu’elle aime, mais qu’elle ne reconnait plus.

    [Reportage] Les surveillants bloquent la prison de Fleury pour dénoncer leurs conditions de travail 10/04/2017 - par Alice Pozycki Écouter

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.